7s7
Pensez à l'environnement. Réfléchissez avant d'imprimer!

La France priée d'accueillir certains migrants de Calais

Par: rédaction
26/09/14 - 13h56  Source: Belga
© afp.

Le Haut commissariat aux réfugiés (HCR) s'est inquiété vendredi du sort des migrants qui attendent à Calais (nord) dans l'espoir de rallier l'Angleterre et a appelé les partenaires européens de la France à accueillir ceux qui ont des "liens étroits" sur leur sol.

"Nous demandons aux autres Etats membres de l'Union européenne de faire preuve de solidarité et d'accepter les demandes d'asile des personnes qui ont des liens étroits avec ces pays", déclare dans un communiqué le représentant du HCR en France, Philippe Leclerc, sans citer explicitement le Royaume-Uni.

"Malgré l'aide dévouée des associations locales depuis des années, ces personnes vivent dans des conditions extrêmement précaires, ce qui provoque des tensions qui s'aggravent entre les différentes communautés de migrants et également avec la population locale", déplore-t-il.

Louant à nouveau le plan d'action présenté par le gouvernement français - qui doit ouvrir un accueil de jour pour les migrants et une structure 24H/24 pour les femmes et les mineurs -, l'agence des Nations unies pour les réfugiés plaide pour une approche européenne "basée sur la responsabilité, la confiance et la solidarité".

Le HCR souligne que le millier de migrants présents à Calais, auxquels s'ajoutent 400 personnes sur le littoral alentour, viennent pour la plupart de pays en guerre (Afghanistan, Erythrée, Irak, Syrie, Soudan) et sont éligibles au statut de réfugiés. Mais "bien peu souhaitent déposer une demande d'asile en France, citant comme raison le fait qu'ils aient des membres de leur famille qui vivent au Royaume-Uni et que les procédures de réunification familiale tendent à être longues et compliquées", souligne l'agence.

Pour éviter la multiplication des demandes d'asile dans plusieurs pays de l'UE, le règlement de Dublin III fixe les critères pour déterminer le pays responsable de l'examen du dossier. Le plus souvent, le pays d'entrée dans l'UE est compétent mais d'autres critères peuvent être pris en compte: délivrance d'un visa par un autre Etat-membre, existence de liens familiaux...

La semaine dernière, le Royaume-Uni s'est engagé à aider la France à gérer les migrants de Calais, un soutien attendu de longue date. Un accord franco-britannique prévoit la création d'un "fonds commun", alimenté par Londres à hauteur de cinq millions d'euros par an pendant trois ans pour sécuriser le port de Calais et protéger les personnes vulnérables.

Tous les droits réservés.