7s7
Pensez à l'environnement. Réfléchissez avant d'imprimer!

Marc Lotz condamné à une amende pour utilisation d'EPO

Par: rédaction
3/10/08 - 12h49
Marc Lotz.

Le tribunal correctionnel de Tongres a condamné vendredi l'ex-cycliste professionnel des équipes Rabobank et Quick Step Marc Lotz, 34 ans, à 16.500 euros d'amende, dont la moitié avec sursis, pour possession et commerce de stéroïdes anabolisants, d'EPO et de produits stimulant le système musculaire.

Le principal prévenu, un habitant de Maastricht de 44 ans, qui a mené un trafic à grande échelle de produits interdits, a écopé d'une peine de prison de cinq ans et d'une amende de 275.000 euros. Le tribunal a également confisqué 450.000 euros, un montant représentant les bénéfices illégaux que le Maastrichtois a réalisés avec son commerce.

Les faits avaient été mis au jour dans le cadre d'une enquête sur un blanchiment d'argent et un commerce de produits illégaux à charge de l'habitant de Maastricht de 44 ans. Celui-ci avait exploité en 2004-2005 une salle de fitness à Lanaken, destinée essentiellement à un public de bodybuilders.

Un homme de 35 ans de Lanaken qui fréquentait cette salle a acheté des produits illégaux au Maastrichtois. Il les a ensuite revendu à Marc Lotz, avec qui il partageait à l'époque le même appartement. Ces produits dopants ont été découverts chez l'ami de Lotz lors d'une perquisition menée en 2005.

Lotz a reconnu avoir demandé à son ami de se procurer des produits illégaux pour lui et a indiqué que son équipe QuickStep n'était pas au courant de ces faits. Lotz a également acheté à différentes reprises de l'EPO, avec son comparse, dans une pharmacie en Allemagne.

Le juge n'a pas accédé à la demande de la défense de Marc Lotz de lui accorder la suspension du prononcé du jugement. Les faits étaient trop sérieux, selon le juge qui a estimé aussi qu'une peine était nécessaire.

Le tribunal a jugé inacceptable qu'un sportif professionnel utilise tout simplement des produits dopants pour améliorer ses performances. Un tel comportement a aussi des retombées négatives sur les jeunes sportifs et sur le cyclisme en général, a estimé le juge.

L'ami de Lotz a été condamné vendredi à une amende de 16.500 euros, dont 11.000 euros avec sursis. Marc Lotz avait reconnu en juin 2005 qu'il se dopait. Cet ancien équipier de Tom Boonen n'avait pas pu prendre part au Tour de France. L'Union cycliste internationale l'avait suspendu pour deux ans. Une équipe professionnelle avait envisagé de le réengager après sa suspension mais avait finalement opté pour deux coureurs britanniques. Lotz a alors repris ses études et il enseigne désormais les sciences. (belga)

Tous les droits réservés.