1. Cette condition qui rend les funérailles avec 50 personnes quasiment impossible à respecter

    Cette condition qui rend les funérail­les avec 50 personnes quasiment impossible à respecter

    Dans la foulée du Comité de concertation, le secteur funéraire a d'abord exprimé sa satisfaction vendredi face à l'assouplissement décidé quant à l'organisation des funérailles. À partir de lundi, 50 personnes - au lieu de 15 auparavant - pourront en effet se réunir pour honorer la mémoire d'un défunt. L'arrêté ministériel précise toutefois qu'un espace de 10 mètres carrés doit être respecté par personne. "C'est impossible", fustige dimanche Johan Dexters de la Fédération royale du secteur funéraire belge, Funebra.
  2. Jean-Marie Dedecker, bourgmestre de Middelkerke, défie le gouvernement en autorisant  les terrasses

    Jean-Ma­rie Dedecker, bourgme­stre de Middelker­ke, défie le gouverne­ment en autorisant les terrasses

    Jean-Marie Dedecker, bourgmestre de la commune côtière de Middelkerke, ne comprend pas pourquoi les terrasses de la côte ne peuvent pas ouvrir pendant les vacances de Pâques. “Le gouvernement utilise le secteur de la restauration comme bouc émissaire parce qu’il n’est pas en mesure d’organiser lui-même les vaccinations rapidement et correctement”, a-t-il déclaré dimanche matin dans l’émission De Zevende Dag.
  1. Déjà des tables réservées dans les restaurants pour le mois de mai

    Déjà des tables réservées dans les restau­rants pour le mois de mai

    Les réservations de tables dans les restaurants ont repris depuis l'annonce faite vendredi par le Comité de concertation d'une réouverture de l'Horeca à partir du 1er mai. Selon le site Tablebooker, quelque 20.000 personnes ont déjà réservé une table dans un établissement en Flandre. Horeca Vlaanderen ne dispose par contre pas de chiffres. Toutefois, "nos cinquante divisions régionales signalent clairement que la perspective du 1er mai est bien accueillie", déclare Mathias De Caluwé, directeur général.
  1. L’édition 2021 de Batibouw n’a pas rencontré le succès escompté

    L’édition 2021 de Batibouw n’a pas rencontré le succès escompté

    L'édition 2021 du salon de la construction et de la rénovation Batibouw n'a certes pas rencontré le succès escompté, mais "il fallait tenter l'expérience", indiquent les organisateurs dimanche soir dans un communiqué. "Les enseignements tirés de l'expérience de cette dernière semaine conduiront à la mise en place d'une véritable offre hybride avec une présence 'virtuelle' tout au long de l'année", annoncent-ils.