7s7
Pensez à l'environnement. Réfléchissez avant d'imprimer!

"Un cadenas de vélo, pour moi désormais, c'est une arme"

Par: rédaction
28/02/18 - 18h27  Source: Belga
© PN/Gianni Barbieux.

La fille et la petite-fille de Maria Walschaerts, 82 ans, première victime de Renaud Hardy, ont témoigné mercredi après-midi aux assises de Tongres. "Un cadenas de vélo, pour moi désormais, c'est une arme mortelle", a déclaré la petite-fille Maria. L'accusé a expliqué qu'il avait enserré le cou de sa victime avec un cadenas.

"Quel monstre faut-il être pour traîner ainsi d'une pièce à l'autre une personne entravée par un cadenas? Il n'y a pas de mots pour ça, ses actes parlent pour lui. Je suis outrée par le fait qu'il minimise certaines choses. Je n'ai que peine et tristesse, je ne parviens pas à parler sans haine", a poursuivi le témoin qui a également raconté combien il avait été difficile d'attendre que le coupable soit démasqué.



Tous les droits réservés.