7s7
Pensez à l'environnement. Réfléchissez avant d'imprimer!

Patrice Braut, seule victime belge des attentats du 11/09

Par: rédaction
2/09/11 - 17h06
© belga.
© belga.
© belga.
© belga.

Un seul Belge figure parmi les milliers de victimes des attentats du 11 Septembre à New York. Patrice Braut, 31 ans, travaillait comme cadre pour la société américaine Marsh & Mc Lennan au 97e étage de la tour Nord du World Trade Center quand le premier avion détourné est venu frapper le gratte-ciel. Ses parents seront à New York à partir du 8 septembre prochain pour participer aux cérémonies d'hommage aux victimes.
 
Patrice Braut travaillait comme manager pour la société Marsh&Mc Lennan. Il avait rejoint six ans avant les faits le siège central de la société.

Espoir
Bien que les restes du jeune homme n'aient pas été retrouvés à ce jour, ses parents gardent l'espoir. "Lorsque nous sommes allés à New York il y a deux ans, 43% des restes humains retrouvés sur le site devaient encore être analysés", a expliqué sa mère, Paola Braut. Elle espère que le 8 septembre prochain à New York, elle aura de plus amples informations sur les résultats des analyses.
 
Le 9 septembre, elle et son mari se rendront à New-York à une commémoration organisée par Marsh & McLennan. Cette entreprises a perdu 292 employés dans cette tragédie. Le 11 Septembre, ils assisteront à l'inauguration du mémorial dédié aux victimes.
 
A Anderlecht, où vivait Patrice Braut avant de partir pour les Etats-Unis, une cérémonie d'hommage aura lieu au cimetière du Vogelzang le 11 Septembre prochain à 14H30 en présence du bourgmestre, M. Gaëtan Van Goidsenhoven.
 
A l'Athénée Bracops-Lambert, près de la Place de Linde où il habitait, la photo de l'ancien élève est accrochée au mur. Et chaque année, un prix Patrice Braut est décerné à un élève méritant.
 
Les autorités communales lui ont également rendu hommage en apposant une plaque commémorative sur la maison où il a grandi et où vivent toujours ses parents. Sur le site de la compagnie Marsh & McLennan, une page est dédiée à Patrice Braut. Ses proches, ses amis et ses collègues y ont laissé quelques mots en témoignage de leur affection.
 
Patrice Braut avait réalisé son rêve de vivre et de travailler aux Etats-Unis mais continuait à étudier et préparait un master en management. Il avait aussi rencontré à New York sa compagne américaine, Loupe.
 
"Notre fils a été tué et nos vies ont été anéanties", murmure sa mère pour résumer sa douleur et celle de son mari depuis la mort de leur enfant unique. "Nous avons été submergés de chagrin mais nous n'avons jamais cédé à la colère. Cela ne nous aurait pas ramené notre fils", a-t-elle conclu. (belga)

Tous les droits réservés.