7s7
Pensez à l'environnement. Réfléchissez avant d'imprimer!

Ebola en RDC: l'UE débloque une aide d'urgence et des vols humanitaires

Par: rédaction
18/05/18 - 12h18  Source: Belga
© epa.

La Commission européenne a annoncé vendredi des mesures d'aide humanitaire d'urgence pour aider à contenir l'épidémie du virus Ebola en République démocratique du Congo (RDC).

Un montant initial de 1,5 million d'euros permettra d'apporter un soutien logistique à l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et une aide supplémentaire de 130.000 euros est offerte à la Fédération internationale de la Croix-Rouge pour des interventions vitales effectuées par la Croix-Rouge congolaise.

En outre, un service aérien humanitaire permettra de transporter des experts médicaux, du personnel d'urgence ainsi que du matériel dans les zones touchées par le virus.

Contenir la diffusion du virus
"Tout doit être fait pour contenir la diffusion du virus Ebola, particulièrement depuis qu'un cas s'est déclaré dans la ville de Mbandaka", a déclaré le commissaire européen chargé de l'aide humanitaire et de la gestion des crises, Christos Stylianides.

L'UE se tient également prête à mobiliser si nécessaire le corps médical européen, un pôle volontaire d'équipes européennes de spécialistes et de matériel médical.

Plus de trois cents personnes auraient eu des contacts directs ou indirects avec des malades d'Ebola à Mbandaka (nord-ouest du pays), une ville de plus 1,2 million d'habitants gagnée jeudi par la panique. Le gouvernement congolais y a confirmé "deux cas suspects de fièvre hémorragique", dont "l'un des deux échantillons s'est révélé positif", selon le gouvernement.

Nouveau bilan
Le nombre de morts dus à l'épidémie de fièvre hémorragique Ebola en République démocratique du Congo (RDC) s'élève à 25, sur un total de 45 cas, dont 14 confirmés, selon un dernier bilan de l'OMS publié vendredi. Le dernier bilan publié jeudi faisait état de seulement 3 cas confirmés, sur un total de 44 cas.

Epidémie
Le 8 mai dernier, les autorités de la RDC avaient déclaré une épidémie d'Ebola dans le Nord-Ouest, près du Congo-Brazzaville. L'OMS comptait jeudi 44 cas (3 cas confirmés, 20 probables et 21 suspects) et 23 personnes sont mortes, selon un porte-parole. Selon le ministère congolais de la Santé, on en serait vendredi à 14 cas confirmés, 10 suspects et 21 probables, soit 45 cas.

L'OMS doit décider vendredi si l'épidémie constitue "une urgence de santé publique de portée mondiale" et a élevé le risque de propagation dans le pays à "très élevé".

L'organisation est en train d'envoyer 7.540 doses d'un vaccin expérimental. 4.300 doses sont déjà arrivées à Kinshasa. "La logistique et les équipes de vaccination sont mis en place pour débuter la vaccination le plus tôt possible", souligne l'OMS.

L'épidémie d'Ebola la plus violente de l'histoire a frappé l'Afrique de l'Ouest entre fin 2013 et 2016, causant plus de 11.300 morts sur quelque 29.000 cas recensés, à plus de 99% en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone. L'OMS avait alors été vivement critiquée pour la lenteur de sa réaction.

Tous les droits réservés.