Plein écran
© BELGA

"Aucune explication logique" à la suspension des qualifs olympiques pour Eline Berings

Eline Berings n'est pas satisfaite de la décision de World Athletics, fédération internationale d'athlétisme, de suspende les qualifications olympiques jusqu'au 1er décembre. La hurdleuse espère encore décrocher son ticket pour les Jeux Olympiques de Tokyo, reportés à l'été 2021.

"Je comprends parfaitement que les classements mondiaux soient figés", a lancé Berings. "Si des compétitions se tenaient sur un continent et pas sur un autre, ils seraient faussés. Mais je ne vois aucune explication logique à suspendre les qualifications olympiques."

Il est vrai que World Athletics avait déjà assuré que les limites pour le rendez-vous tokyoïte étaient les mêmes et ce malgré le report. C'est surtout le manque de clarté qui inquiète la spécialiste du 100 mètres haies. 

“Cette inquiétude constante, c'est ce qui me tracasse en tant que psychologue du sport. Tant qu'il y aura une chance de se qualifier, les sportifs vont s'entraîner pour tenter d'y parvenir", a ajouté la Belge de 33 ans, dont les résultats influenceront son futur contrat de sportif de haut niveau avec Sport Vlaanderen.

"Je comprendrais la décision de mettre fin à la saison dès maintenant. Ils doivent faire des choix. Cela ne peut pas continuer comme ça. Nous devons constamment ajuster nos objectifs, c'est difficile. Imaginez qu'en août, je devienne championne de Belgique en signant un nouveau record de Belgique sans avoir le droit d'aller aux JO. N'est-ce pas absurde?", s'est interrogée Eline Berings.

Après le report des JO, la Gantoise s'était fixée comme objectif de valider cet été son ticket pour le Japon. "C'est dans ce but que j'ai continué à m'entraîner mais il me faudra maintenant trois jours pour tout remettre en place.”