Plein écran

Camille Laus, la nouvelle bombe de l'athlétisme belge

Encore inconnue du grand public, Camille Laus pourrait devenir l'une des valeurs sûres de l'athlétisme belge dans les prochaines années. Depuis qu'elle a rejoint la Team Borlée à l'été 2011, sa carrière sportive a pris son envol. Pourtant, c'est vers la gymnastique qu'elle se dirigeait, elle qui ne foule les pistes d'athlétisme que depuis quatre ans.

Récemment couronnée du Mérite sportif du Hainaut occidental, la Tournaisienne de bientôt 19 ans suit à Bruxelles des études en gestion d'entreprises à l'ICHEC. Elle a franchi l'année dernière la barre des 12 secondes sur 100 mètres et ses performances sur 200 sont également encourageantes. Ambitieuse, elle ne veut pas s'arrêter en si bon chemin et espère améliorer ses chronos sous la tutelle du père Borlée. "Je voulais encore bien mieux que ces 11"99. D'autant que mon nouveau chrono avait été signé tôt en saison", a-t-elle déclaré à L'Avenir, revenant sur les championnats du Hainaut de la saison passée.

Plein écran
Plein écran
© belga

Objectif Rio 2016
C'est lors d'un voyage à Tallinn que Camille a été approché par Jacques Borlée. Un honneur pour la jolie brune. "Il m'a dit qu'il avait de grandes choses à me proposer", continue-t-elle dans L'Avenir. "Il me laissait le choix entre les USA et son groupe à Bruxelles. J'ai choisi la seconde option où je me retrouve avec ses enfants Dylan et Olivia, avec Arnaud Destatte... Cela m'a déjà permis de vivre trois semaines de stage en Afrique du sud avant de rejoindre le Texas fin avril. Je n'ai pas encore vraiment fait de compétition, mais je sens que j'ai bien progressé. Jacques a corrigé plein de choses: mes bras qui allaient dans tous les sens, mes "muscles profonds" et mon maintien. Il m'a appris à bien sentir mon corps. Mais il m'a aussi dit qu'il y allait petit à petit. Qu'il me programmait pour les JO de Rio en 2016."

Si ses performances sportives suivent, Camille ne devrait pas avoir trop de mal à conquérir le public belge vu son physique de mannequin et sa sympathie. Rendez-vous en 2016.

Plein écran