Plein écran
© AFP

“Ces Jeux Olympiques allaient être les plus importants de ma carrière”

La fenêtre olympique de Ryan Lochte aurait pu se fermer avec le report des Jeux de Tokyo en raison de la pandémie de coronavirus, mais le nageur américain de 35 ans s'est dit déterminé à participer à l'évènement.

"J'étais un peu énervé parce que je m'entraînais et que je me sentais bien", a déclaré mardi Lochte, douze fois médaillé olympique, tout en reconnaissant que "tout cela me dépasse largement, dépasse la communauté olympique, cela affecte le monde entier en ce moment".

“Ces Jeux Olympiques allaient être les plus importants de ma carrière à cause de tout ce qui s'est passé dans ma vie" ces dernières années, a-t-il confié au quotidien américain LA Times.

Longtemps, sa carrière de nageur a été synonyme de grandeur, avec six médailles d'or olympiques (dont quatre en relais) glanées à Athènes en 2004, à Pékin en 2008, à Londres en 2012 et à Rio de Janeiro en 2016, avant de sombrer dans une certaine décadence.

Au Brésil, il a été au coeur d'un scandale en affirmant avoir été victime d'un vol sous menace d'arme par de faux policiers. En réalité, Lochte et trois autres nageurs américains, en état d'ivresse, avaient commis des dégradations et s'en étaient pris à un vigile.

Ayant reconnu son mensonge, il a écopé d'une suspension de 10 mois de toute compétition.

Et en mai 2018, il a été à nouveau suspendu, pour 14 mois, par l'Agence américaine antidopage, pour avoir pris une perfusion intraveineuse de vitamines à trop haute dose.

La même année, il a été en cure de désintoxication à l'alcool et a fondé une famille avec sa femme, Kayla. Le couple a deux enfants, un garçon Caiden et une fille Liv.

"Il y a encore tant de choses que je veux accomplir dans ce sport. Je ne laisserai pas cela (le coronavirus) y faire obstacle", a-t-il promis.