Cette Une de l'Equipe sur l'homophobie dans le sport provoque des réactions diverses

Ce week-end, le magazine de "L'Équipe" évoquera la lutte contre l'homophobie dans le sport. Pour accompagner ce dossier, le journal a mis en Une deux hommes qui s'embrassent en jouant au water-polo. Le sujet et la photo n'ont pas manqué de faire réagir sur les réseaux sociaux.

L'homophobie est un sujet tabou dans le sport à l'image de la tenniswoman belge Allison Van Uytvanck, qui a fait son coming-out, révélant à la Libre: "Je sais que beaucoup de gens ont peur de l'affirmer mais ce n'est pas bon, pas sain, de vivre dans l'ombre. On ne se sent pas libre et on n'est pas soi-même." 

Ce jeudi 2 mai, l'Equipe a dévoilé la Une de son magazine spécial consacré à l'homophobie en titrant: "Embrassez qui vous voudrez". Sur l'image, on voit deux hommes dans une piscine s'embrassant en jouant au water-polo. La photographie de Roberto Frankenberg s'inspire directement du film 'Les Crevettes pailletées" qui sortira au cinéma le 8 mai. 

Lutter contre l'homophobie dans le sport 
Ce numéro spécial donnera la parole aux personnes homosexuelles dans le sport. "Confronté aux agressions et aux insultes homophobes, le monde du sport peine à briser le tabou. Mais des acteurs se mobilisent pour que la cause avance", précise l'Equipe.

Marlène Schiappa, secrétaire d'État en charge de l'égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations a salué l'initiative du journal dans un tweet: "Tous mobilisés pour mettre fin à l'homophobie des collèges aux stades en passant par les rues et les lieux de travail! Bravo L'Équipe d'y contribuer positivement avec cette magnifique Une". 

Des réactions homophobes
Certains internautes n'ont pas goûté à cette couverture inédite. "Dégeulasse", "Je me désabonne", "C'est horrible de voir ça", les commentaires n'ont pas manqué en dessous de l'image sur les réseaux sociaux. Quant à d'autres, cette Une est "magnifique": "Bravo d'avoir fait cette une. C'est exactement ce qu'il faut faire pour lutter contre les rageux."

L'Equipe a tenu à calmer les esprits sur sa page Facebook: "On tente de faire le nécessaire pour nettoyer les commentaires et bannir les nombreux arriérés. Merci pour tous les autres commentaires positifs. Peace and love."