D’Angello Russel débarque à Golden State, une nuit folle en NBA

NBALes Golden State Warriors ne sont pas restés inactifs longtemps sur le marché des transferts en NBA. Après avoir perdu Kevin Durant, parti jouer de l'autre côté du pays, à Brooklyn, les Warriors ont récupéré un autre All-Star, D'Angelo Russell, en provenance de... Brooklyn. 

Plein écran
Kevin Durant parti à Brooklyn, D’Angelo Russell fait le chemin inverse. © AFP

Le choix des dirigeants de Golden State, qui reste sur trois titres remportés depuis 2015, peut paraître surprenant compte tenu du profil de D'Angelo Russell, un meneur shooteur, précisément ce qu'est la star locale Stephen Curry. Il est vrai que la franchise de San Francisco devra se passer pendant plusieurs mois des services de son tireur d'élite, Klay Thompson, touché au genou lors des dernières Finals en juin. Drafté par les Los Angeles Lakers en 2015, D'Angelo Russell va retrouver la Californie et devrait signer pour 117 millions de dollars sur quatre ans. Son départ de Brooklyn était imminent après que les Nets avaient fait part de leur désir de faire venir le meneur Kyrie Irving (ex-Boston Celtics). 

L'arrivée de Russell aux Warriors ne se fait toutefois pas sans sacrifice, financier certes, mais humain surtout. Andre Iguodala, 35 ans, a ainsi été relégué dans une équipe en reconstruction, les Memphis Grizzlies, pour pouvoir faire de la place au salaire de D'Angelo Russell. "Iggy" constituait un véritable couteau-suisse pour Golden State et a toujours brillé dans les grands moments, étant élu meilleur joueur (MVP) des Finals 2015.
Andre Iguodala ne devrait pas s'éterniser dans le Tennessee. Il pourrait signer chez un prétendant au titre ou prendre sa retraite. 

Sourire pour les Nets, grise mine pour les Knicks

Plein écran
Les Knicks n’ont pas atteint leurs objectifs, alors qu’ils n’ont plus disputé les playoffs depuis six ans. © epa

Si à Brooklyn, on est sur son nuage après l'annonce de l'arrivée de Kevin Durant, de l'autre côté de l'East River, les fans des Knicks se sont eux réveillés avec la gueule de bois. Alors qu'elle n'a plus participé aux Playoffs depuis 2013, la franchise de Manhattan espérait que la prochaine saison serait celle du renouveau. Le plan avait débuté en janvier par l'envoi de Kristaps Porzingis à Dallas dans le but de libérer un maximum de marge salariale. Les New-Yorkais rêvaient également du premier choix de la draft, mais la loterie ne leur a finalement attribué que le troisième et ils ont donc vu l'extra-terrestre Zion Williamson leur filer entre les doigts.

Les fans se consolaient cependant en se montrant confiants quant au fait que leurs dirigeants étaient en pole position pour attirer le duo Durant-Irving, bien que la grave blessure encourue par le premier lors des dernières Finals - et qui le tiendra éloigné des parquets probablement pendant toute la saison à venir - ait quelque peu tempéré l'enthousiasme.
Voir désormais les deux All-Stars atterrir chez le rival de Brooklyn est vécu comme un véritable affront du côté du Madison Square Garden, où l'on doit bien constater que la "Mecque" et le marché que représente la franchise ne font plus rêver personne. La prophétie de Jay-Z, grand artisan du rapatriement des Nets depuis le New Jersey à New York en 2012, semble se vérifier sept ans plus tard. "The city is under new management", clamait à l'époque le rappeur, sous le regard amusé des fans des Knicks qui, dans le sillage de Carmelo Anthony, rêvaient encore de gloire à ce moment.

La seule consolation pour eux au lendemain de cette folle première nuit de la "free agency" réside dans le fait que les dirigeants new-yorkais, même s'ils ont échoué à attirer une superstar, n'ont pas fait de folies. En offrant des contrats relativement limités et de courte durée, ils gardent ainsi une marge de manoeuvre pour les prochaines périodes de transfert, principalement celle de 2021 lorsque le récent MVP Giannis Antetokoumpo, Paul George ou encore... Lebron James - à 38 ans - seront susceptibles de changer d'air. 

La prochaine saison s'annonce néanmoins compliquée pour les Knicks. L'effectif sera composé de jeunes pousses comme Kevin Knox, Mitchell Robinson et le récemment drafté RJ Barrett qui doivent encore grandir, notamment sous la houlette du vétéran Taj Gibson, venu de Minnesota mais natif de... Brooklyn. La pression sera donc forte sur les autres recrues Julius Randle (Nouvelle-Orléans), Bobby Portis (Washington) et Reggie Bullock (Lakers).

Retour en Europe pour Mirotic

Un autre transfert a marqué le début du mercato estival en NBA, moins pour le calibre du joueur que pour le côté symbolique. L'hispano-monténégrin, Nikola Mirotic, a en effet décidé de quitter la Grande Ligue pour revenir évoluer en Espagne. Il prétend ainsi à un contrat beaucoup plus juteux, de 68 millions d'euros sur six ans, et jouera sous les couleurs du FC Barcelone après avoir passé le début de sa carrière chez l'ennemi juré, le Real Madrid. D'autres joueurs par le passé avaient déjà fait ce type d'aller-retour Europe-NBA, souvent pour prétendre à plus d'argent, mais surtout pour occuper de véritables premiers rôles dans de grands clubs européens: Rudy Fernandez, Juan Carlos Navarro, Nando De Colo... 

Le meneur serbe Milos Teodosic devrait faire de même. Sur le plan salarial encore, Derrick Rose, MVP 2011 mais presque tombé aux oubliettes depuis en raison d'une santé fragile, a bien rebondi puisqu'il a signé un contrat de deux ans à 15 millions de dollars avec les Detroit Pistons. L'ancien chouchou des fans des Chicago Bulls était parvenu à se relancer l'an dernier chez les Minnesota Timberwolves, étant un favori pour les titres de meilleur remplaçant et meilleure progression. Du coup, ses émoluments sont aussi revus à la hausse, lui qui a gagné 2 millions de dollars la saison écoulée à Minneapolis.

Plein écran
Nikola Mirotic évoluera sous les couleurs du Barça... après avoir porté celles du Real... © USA TODAY Sports
  1. Kyrie Irving signe officiellement aux Brooklyn Nets

    Kyrie Irving signe officielle­ment aux Brooklyn Nets

    Il ne restait qu'à signer officiellement le contrat. Après Cleveland et Boston, le meneur Kyrie Irving est désormais un joueur des Brooklyn Nets l'équipe du championnat NBA de basket. Le club new yorkais a également recruté cet été la superstar Kevin Durant, double champion NBA (2017, 2018) qui a choisi de quitter les Golden State Warriors. Opéré d'une rupture d'un tendon d'Achille lors de la finale 2019 perdue par Golden State face à Toronto (4-2), KD ne devrait pas jouer la saison prochaine.