Plein écran
© afp

Eliud Kipchoge élu Athlète mondial masculin de l'année

Eliud Kipchoge a été récompensé du titre d'Athlète mondial masculin de l'année par la fédération internationale d'athlétisme (IAAF), mardi lors d'une soirée de gala à Monaco. Le Kenyan, 34 ans, a établi mi-septembre un nouveau record du marathon en signant un temps incroyable de 2h01:39 à Berlin. Champion du monde du 5.000 mètres en 2003, il a également été champion olympique du marathon à Rio en 2016.

Kipchoge a été préféré au sprinteur américain Christian Coleman, au perchiste Armand Duplantis, au nouveau recordman du monde français du décathlon Kevin Mayer ainsi qu'au Mauritanien Abderrahman Samba, spécialiste du 400m haies.

Chez les dames, la Colombienne Caterine Ibarguen a succédé au palmarès à Nafissatou Thiam, qui était nominée en compagnie de la Britannique Dina Asher-Smith, la Kenyane Beatrice Chepkoech et la Bahaméenne Shaunae Miller-Uibo.

Le choix a été effectué par trois groupes différents. Le Conseil de l'IAAF (dirigeants) dispose de 50% des voix, les votes de la famille de l'IAAF (membres) et du public (via internet) comptent chacun pour 25%. Les votes se sont achevés le 12 novembre.

Armand Duplantis, nouvelle star mondiale du saut à la perche, a été nommé Rising Star (étoile montante) masculin. Le Suédois, 19 ans, a été sacré champion d'Europe en passant la barre de 6m05 et a été couronné champion du monde juniors. L'Américaine Sydney McLaughlin, 19 ans également, a remporté le prix chez les dames. Cette saison, elle a amélioré à deux reprises le record du monde U20 sur 400m haies et possède aussi le meilleur chrono seniors de l'année, en 52.75.

  1. Kawhi Leonard emmène Toronto à une victoire de la finale NBA

    Kawhi Leonard emmène Toronto à une victoire de la finale NBA

    Mené deux victoires à zéro, l'équipe de Toronto a aligné une 3e victoire consécutive et n'a plus besoin que d'un succès dans les deux dernières rencontres pour se qualifier pour la première finale NBA de son histoire. Jeudi, les Raptors ont pris l'avantage trois victoires à deux en venant s'imposer dans la salle de Milwaukee 99-105. Toronto peut se qualifier dès samedi à domicile et rejoindre Golden State, vainqueur de la Conférence Ouest, qui jouera sa 5e finale consécutive avec l'ambition de décrocher un 4e titre dont un 3e consécutif.