Plein écran
OAKLAND, CALIFORNIA - MAY 16: Stephen Curry #30 of the Golden State Warriors celebrates after defeating the Portland Trail Blazers 114-111 in game two of the NBA Western Conference Finals at ORACLE Arena on May 16, 2019 in Oakland, California. NOTE TO USER: User expressly acknowledges and agrees that, by downloading and or using this photograph, User is consenting to the terms and conditions of the Getty Images License Agreement. Ezra Shaw/Getty Images/AFP (Photo by EZRA SHAW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP) © AFP

Golden State réussit le hold-up parfait: “Notre victoire, c’est du vol”

L'entraîneur de Golden State Steve Kerr a eu le triomphe modeste après la victoire quasi inespérée de son équipe, 114-111 (mi-temps: 50-65), malmenée par Portland jeudi, avant de prendre le large dans la finale de la conférence Ouest. “Notre victoire, c’est du vol. Ils nous ont dominés dans tous les domaines et ont bien mieux joué que nous”, a avoué sans détours le coach des Warriors.

Les doubles champions NBA en titre sont en effet passés tout près de la catastrophe lors de ce deuxième match disputé devant leur public (19.596 spectateurs) de l'ORACLE Arena face à des Trail Blazers sans complexe.
Dominé et méconnaissable lors du premier match (116-94) disputé seulement 48 heures après la fin d'une série éprouvante contre Denver (4-3), Portland a cette fois fait douter Golden State.

Les Trail Blazers, portés par C.J. McCollum (23 pts) et Damian Lillard (22 pts), ont pris le large lors du 2e quart-temps et ont compté jusqu'à 17 points d'avance (48-65). Ils ont aussi profité des maladresses des Warriors (16 ballons perdus, 31% de réussite à trois points). Mais les Californiens ont fini par se réveiller au retour des vestiaires, et ont abordé la dernière période à la hauteur de Portland (89-89).

Duel entre les frères Curry

Les Trail Blazers ont repris l'ascendant et comptaient huit points d'avance (100-108) à moins de cinq minutes de la fin du temps réglementaire, grâce notamment à Seth Curry (16 pts), le frère cadet du meneur de Golden State Stephen Curry. Mais les Warriors ont fini fort et les ont fait craquer dans le "money time" grâce à l'autre Curry (37 pts), et Andre Iguodala, décisif en défense.

"C'est notre expérience qui a fait la différence, mais on s'en sort vraiment bien, car on n'a vraiment pas abordé ce match comme il le fallait", a souligné Kerr. 

Les parents Curry sont les spectateurs stressés de ce duel inédit pour des frères à ce stade de la compétition. "C'est difficile à vivre, particulièrement pour leur mère, on a du mal à apprécier ce qu'ils accomplissent", a avoué leur père, l'ancien joueur NBA Dell Curry, habillé d'un maillot aux couleurs des deux équipes.

“Hold-up”

Les Warriors, toujours privés de leur meilleur Kevin Durant, dont le retour pour cette série semble de plus en plus improbable, mènent deux victoires à zéro. Ils n'ont plus besoin que de deux succès pour disputer leur cinquième finale NBA consécutive.

Mais les deux prochains matches, samedi et lundi, auront lieu à Portland et les Trail Blazers ont montré qu'ils pouvaient leur poser de sérieux problèmes. "On était en bonne position, mais on n'a pas réussi à faire ce qu'il fallait dans le final pour arracher cette finale", a regretté Lillard. "Ils ont réussi un beau hold-up, mais ils ont aussi mérité cette victoire grâce à leur gestion des dernières minutes. Mais on n'est pas abattu", a assuré McCollum qui a manqué ses sept derniers shoots.