Plein écran
© afp

Harrison détrône Charlo et devient champion du monde WBC des super-welters

Tony Harrison a créé la surprise samedi à Brooklyn (Etats-Unis) en détrônant le champion du monde WBC des super-welters Jermell Charlo, sur une décision unanime mais controversée des juges.

Invaincu jusque-là, Charlo (28 ans) s'est montré le plus entreprenant des deux Américains durant les 12 rounds, mais sans porter de coup décisif. Si bien que les juges ont donné la victoire à son adversaire 116-112, 115-113 et 115-113, ce qui n'a plus ni au boxeur déchu, ni au public.

"Vous savez que ce combat m'a été volé", a lancé Charlo dont le bilan est désormais de 31 victoires, dont 15 par KO, pour 1 défaite. "J'étais là, toujours en action. Lui, n'a fait que bouger en lançant des jabs, un ou deux coups. Il n'a pas gagné ce combat", a déploré Charlo.

Il avait conquis le titre vacant des super-welters WBC le 21 mai 2016 en battant John Jackson à Las Vegas et avait défendu sa ceinture victorieusement trois fois, la dernière le 9 juin 2018 face à Austin Trout à Los Angeles.

Evidemment, Harrison qui compte désormais 28 victoires, dont 21 avant la limite, pour 2 défaites, est satisfait du résultat, sûr de sa victoire. "Je l'ai pilonné. Je l'ai pilonné, je l'ai pilonné et je l'ai pilonné, a commenté le vainqueur. J'ai démontré une présence de champion. Je n'avais pas à faire grand chose. J'ai utilisé mon jab. J'ai utilisé ma domination sur le ring. Je l'ai gardé à distance".

Et alors que Harrison proposait une revanche, Charlo a lancé: "Il sait que j'ai gagné ce combat !"

Son frère jumeau Jermall a, lui, conservé samedi sa ceinture mondiale WBC par intérim des moyens sur décision unanime des juges (119-108, 116-112, 116-112) face à Matvey Korobov, monté sur le ring au dernier moment à la place du challenger prévu Willie Monroe Jr écarté pour cause de dopage. Jermall Charlo reste ainsi invaincu avec 28 victoires en autant de combats, dont 21 avant la limite.