Plein écran
"À partir de cette année, je commence ma collection des doubles", a déclaré en rigolant Kristof Beyens, gagnant du Spike de bronze chez les messieurs.

"J'en ai un de chaque couleur"

Plein écran
"J'ai désormais 11 Spikes chez moi", a compté de son côté Kim Gevaert, gagnante du Spike d'argent chez les dames.
Plein écran
"Je suis très content de cette reconnaissance et je pense, en premier lieu, à Jonathan", a souligné pour sa part Jacques Borlée.

"Cela complète ma collection. J'en ai un de chaque couleur désormais. À partir de cette année, je commence ma collection des doubles", a déclaré en rigolant Kristof Beyens, gagnant mercredi du Spike de bronze chez les messieurs. "Je laisse la saison indoor de côté afin de guérir complètement mes ischios-jambiers. Je veux être à 100% pour la saison d'été", a-t-il par ailleurs expliqué.

"J'ai désormais 11 Spikes chez moi: six en or, quatre d'argent et un en bronze. J'essaie vraiment d'en profiter car il s'agit de mon dernier" a commenté Kim Gevaert, gagnante du Spike d'argent chez les dames. "J'ai vraiment pas mal de choses à faire dans ma nouvelle vie. Je travaille à temps partiel comme Sports & Charity Manager pour SOS Villages d'Enfants, et dimanche, je serai, pour la première fois, au meeting indoor KBC comme consultante pour Sporza", a-t-elle ajouté.

"Je suis très content de cette reconnaissance et je pense, en premier lieu, à Jonathan", a souligné pour sa part Jacques Borlée, père et coach de Kevin et Jonathan Borlée, vainqueurs respectifs des Spikes d'or et d'argent, qui s'entraînent actuellement aux Etats-Unis. "Trois semaines avant les Jeux Olympiques de Pékin, il était encore blessé, mais il a été rétabli juste à temps. Jonathan avait jusqu'alors toujours effectué des meilleurs temps que Kevin et ce ne fut donc pas facile quand son frère a commencé à monopoliser toute l'attention soudainement. Avec ce Spike d'argent, il est récompensé de ses efforts et cela me fait énormément plaisir", a-t-il dit. (belga)