Plein écran

L'IAAF efface le record du monde du 4x400 m

Le conseil de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) réuni mardi à Pékin a décidé d'annuler le record du monde du 4x400 m (2:54.20), établi le 22 juillet 1998 à Uniondales par un relais américain composé de Jerome Young, Antonio Pettigrew, Tyree Washington et Michael Johnson, notamment en raison des récents aveux de dopage d'Antonio Pettigrew.

Le nouveau record du monde appartient donc à Andrew Valmon, Quincy Watts, Harry Reynolds et Michael Johnson, qui avaient réussi 2 min 54 sec 29, le 22 août 1993 lors des Mondiaux de Stuttgart, en Allemagne. "A l'avenir, nous n'hésiterons pas à annuler un record du monde, même s'il date de 1973 ou 1982, dès lors qu'un athlète avoue l'avoir établi en étant dopé" a indiqué Lamine Diack, président de l'IAAF, réaffirmant son intention de combattre le dopage "avec une détermination totale."

L'IAAF a par ailleurs déclaré que les autres résultats de Pettigrew seraient l'objet d'une future décision de l'IAAF. "Il n'y a pas d'urgence. Le but était d'arriver aux jeux Olympiques avec un record du monde clair", a justifié Pierre Weiss, secrétaire général de l'IAAF. En mai, à l'occasion du procès de l'entraîneur Trevor Graham, Antonio Pettigrew avait admis s'être dopé à partir de 1997. Un autre relayeur, Jérôme Young, a été suspendu pour dopage. Les deux autres membres du relais déchu de son record étaient Tyree Washington et Michael Johnson.

Le 2 août, le Comité international olympique avait disqualifié le relais 4x400 m américain, médaillé d'or des jeux Olympiques de Sydney 2000, et dans lequel figurait également Antonio Pettigrew. (belga)