Plein écran
Aaron Wainwright © Hollandse Hoogte / EPA

La France sortie de la Coupe du monde de rugby

Le Pays de Galles a validé son ticket pour les demi-finales de la Coupe du monde de rugby, dimanche à Oita, dans le sud du Japon. Le XV du Poireau s'est imposé 20-19 contre la France, qui a dû jouer à 14 pendant plus de 30 minutes.

Le match a basculé à la 49e minute, moment où l'arbitre Jaco Peyper a -logiquement- adressé un carton rouge à l'adresse de Sébastien Vahaamahina, auteur d'un violent coup de coude volontaire au visage du Gallois Aaron Wainwright.

La France, qui menait alors 10-19 après une première mi-temps dominée, a ensuite subi les assauts répétés des Dragons. Après avoir longtemps plié, les Tricolores ont finalement rompu à la 74e minute quand Ross Moriarty a inscrit l'essai décisif, transformé ensuite par Dan Biggar.

Le premier acte a pourtant vu le XV de France marquer trois essais. Les Bleus ont entamé leur match de la meilleure des manières en trouvant rapidement les espaces dans la défense adverse grâce à Vahaamahina (5e) et Charles Ollivon (9e). Après avoir vu les Gallois revenir via Aaron Wainwright (12e), la France a marqué via Virimi Vakatawa (31e).

Les Gallois, qui ont remporté le Tournoi des Six Nations 2019 en réalisant le grand chelem, défieront pour une place en finale le vainqueur du duel prévu dans la foulée entre le Japon et l'Afrique du Sud (12h15 belges). La première demie opposera samedi prochain la Nouvelle-Zélande à l'Angleterre.

Plein écran
© AFP
Plein écran
© Hollandse Hoogte / EPA
Plein écran
© Hollandse Hoogte / EPA
Plein écran
© REUTERS
  1. Neuville célèbre son titre de vice-champion du monde et le titre constructeur de Hyundai

    Neuville célèbre son titre de vi­ce-champion du monde et le titre construc­teur de Hyundai

    L'annulation du Rallye d'Australie - en raison des incendies frappant la Nouvelle Galles du Sud dans le sud du pays - a figé les positions du championnats du monde WRC. Thierry Neuville, pour la cinquième fois, est vice-champion du monde. Le pilote germanophone et son co-pilote, Nicolas Gilsoul, ont célébré mardi aussi le premier titre des constructeurs de leur employeur, Hyundai que les deux hommes ont rejoint en 2014.