Plein écran
© AFP

Le CIO a révisé ses principes relatifs aux systèmes de qualifications pour les JO de Tokyo

Le groupe de travail du Comité International Olympique (CIO) qui traite les questions soulevées par le report des Jeux Olympiques d'un an, à l'été 2021, a approuvé mardi une série d'amendements aux principes relatifs aux systèmes de qualification pour Tokyo 2020.

"Cette révision a été effectuée afin de tenir compte de l'impact de la pandémie de Covid-19 et des nouvelles dates des JO et remplace les principes précédents", a écrit le CIO dans son communiqué.

L'instance olympique a fixé au 29 juin 2021 la nouvelle date limite pour la période de qualification, précisant que les fédérations internationales (FI) pouvaient définir leurs propres dates limites pour autant que celles-ci soient antérieures au 29 juin 2021. 

Comme déjà annoncé, le CIO a confirmé que les athlètes et les CNO (comités nationaux olympiques) qui ont déjà obtenu une place de qualification olympique la conserveront malgré le report. Au total, 57 pourcents des places ont d'ores et déjà été attribuées, 5 000 places restent à pourvoir.

“Un équilibre par sport doit être trouvé”

"Refléter, dans la mesure du possible, le processus d'attribution des places des systèmes de qualification initiaux pour chaque sport reste la priorité. Ce principe encourage les FI à adopter une approche similaire en remplaçant les épreuves annulées durant lesquelles des places de qualification devaient être attribuées par le même nombre d'épreuves", a ajouté le CIO.

"Les Fédérations internationales conservent toute latitude pour définir la nouvelle date limite de classement et le processus de qualification", a ajouté le CIO, conscient du "caractère sensible" de ces décisions. "Un équilibre par sport doit être trouvé entre la protection des athlètes qui étaient proches de la qualification sur la base des précédentes échéances de 2020 et la participation des meilleurs athlètes aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 en permettant aux meilleurs concurrents de la saison 2021 de se qualifier.”

Le 24 mars dernier, le CIO a décidé avec le Comité d'organisation de repousser les Jeux en 2021, qui se tiendront du 23 juillet au 8 août dans la capitale japonaise.