Plein écran
© photo_news

Les Belges 8e de la finale du 4x400 mixte, remportée par les Etats-Unis

Relais MondiauxLa Belgique a pris la 8e place de la finale du relais mixte 4x400 m des Relais Mondiaux d'athlétisme, dimanche à Yokohama, au Japon. Julien Watrin, Lucie Ferauge, Hanne Claes et Jonathan Sacoor, qui venait de courir la finale du 4x400 m messieurs avec les Belgian Tornados un quart d'heure plus tôt, ont signé un temps de 3:25.74. Les Etats-Unis se sont imposés en 3:16.43 devant le Canada (3:18.15) et le Kénya (3:19.43).

Le relais mixte belge s'était hissé en finale en remportant la première série samedi (3:18.03 avec Watrin, Camille Laus, Liefde Schoemaker et Dylan Borlée) avant d'être disqualifié puis requalifié pour la finale avec le 7e chrono. Les Belges étaient ainsi de facto assurés d'être au départ des Mondiaux d'athlétisme cet automne à Doha. Un top 12 à Yokohama est en effet synonyme de billet pour le Qatar.

Plus tôt dans la journée, les Belgian Tornados (Dylan Borlée, Robin Vanderbemden, Jonathan Borlée et Jonathan Sacoor) ont décroché la médaille de bronze de la finale du 4x400 m messieurs. Ils ont signé le 4e temps de la finale en 3:02.70, mais sont montés sur la 3e marche du podium quelques minutes après la course à la suite de la disqualification des Etats-Unis, qui avaient terminé en 2e position. C'est la seconde médaille belge aux Relais Mondiaux après le bronze en 2015.

Les Belgian Cheetahs se sont qualifiées pour les Mondiaux d'athlétisme de Doha après avoir terminé 2e en finale B du 4x400 mètres féminin. Avec Hanne Claes, Paulien Couckuyt, Liefe Schoemaker et Camille Lause, dans cet ordre, elles ont signé le temps de 3:31.71.

  1. Michael Jordan et Lewis Hamilton s’engagent eux aussi contre le racisme

    Michael Jordan et Lewis Hamilton s’engagent eux aussi contre le racisme

    L'ancienne superstar américaine du basket Michael Jordan et le sextuple champion du monde de F1 Lewis Hamilton se sont joints dimanche aux sportifs qui, à travers le monde, ont déploré la mort d'un homme noir lors de son interpellation aux États-Unis qui a entraîné des dizaines de manifestations dégénérant parfois en émeutes. Le pilote britannique a lui dénoncé le silence des "plus grandes stars" de la F1 "dominée par les blancs".