La flamme olympique.
Plein écran
La flamme olympique. © AP

Les JO de Tokyo en juillet 2021?

Les organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo-2020, reportés à 2021 en raison de la pandémie de coronavirus mais sans dates précises fixées jusqu'ici, étudient la possibilité de les faire débuter en juillet, a affirmé dimanche le groupe audiovisuel NHK.

La date du coup d'envoi, la plus envisagée, serait le 23 juillet 2021 selon le diffuseur public japonais qui dit s'appuyer sur des sources internes au sein des organisateurs des Jeux.

Cette possibilité a émergé après que la gouverneure de Tokyo Yuriko Koike a confirmé vendredi l'existence d'une autre option, qui serait d'organiser les Jeux lors d'une période où le climat dans la capitale nippone est moins chaud et moins éprouvant.

Yuriko Koike a expliqué que cela rendrait les conditions moins difficiles pour certaines courses, notamment le marathon qui pourrait alors se dérouler à Tokyo plutôt qu'à Sapporo, dans le nord de l'archipel, le lieu de compétition finalement choisi pour 2020.

Le Comité internationale olympique avait préféré déplacer le marathon à Sapporo car le climat y est plus clément l'été qu'à Tokyo.

En cours de discussion avec le CIO

Le responsable de l'organisation des Jeux de Tokyo, Yoshiro Mori, et son équipe sont en cours de discussion avec le CIO à propos de plusieurs dates envisageables, selon le quotidien Asahi Shimbun. Ces discussions pourraient aboutir à "une conclusion" d'ici une semaine, a indiqué Mori à une chaîne de télévision.

Les Jeux de Tokyo, programmés initialement du 24 juillet au 9 août et suivis des Paralympiques du 25 août au 6 septembre, ont été reportés à l'année prochaine en raison de la propagation du Covid-19, une décision inédite en temps de paix.

Mardi, lors de l'annonce du report d'environ un an des Jeux, le Premier ministre japonais Shinzo Abe avait affirmé qu'ils seront "le témoignage de la défaite du virus" face à l'humanité.

Le président du CIO Thomas Bach avait quant à lui expliqué que "toutes les options" étaient "sur la table" et que la reprogrammation des Jeux n'était "pas restreinte à la période estivale", ouvrant ainsi la voie à des réflexions autour d'autres périodes de l'année.

Dimanche, NHK a par ailleurs affirmé que la flamme olympique serait exposée pendant un mois au complexe sportif J-Village à Fukushima, qui a servi de camp de base à des milliers de travailleurs humanitaires dans la lutte contre les conséquences de la catastrophe nucléaire de 2011.