Plein écran
© AP

Les Lakers en lévitation, accueil hostile pour Irving

Boston a su se montrer solide mercredi soir pour l'emporter face au Nets (121-110) en grande forme, emmenés par Kemba Walker, de retour après sa commotion cérébrale, et toujours en l'absence de Kyrie Irving, conspué par ses anciens supporters.

Blessé à l'épaule depuis plusieurs mois, l'ancien meneur des Celtics, recruté à prix d'or cet été par Brooklyn, a manqué son septième match d'affilée avec sa nouvelle équipe. Irving était pourtant attendu de pied ferme par le TD Garden, qui n'a toujours pas digéré son départ. Des panneaux "Où est Kyrie ?" et "Kyrie est nul" étaient ainsi visibles un peu partout dans les tribunes de l'antre des Celtics.

Plein écran
© AFP

Mais à Brooklyn, pour l'instant, on se passe très bien de lui et c'est son remplaçant au poste de meneur, Kemba Walker, qui tient la vedette. Pour son retour sur le parquet, cinq jours seulement après son choc à la tête lors d'une collision lors du match face à Denver qui lui avait causé une commotion cérébrale, Walker a marqué pas moins de 39 points ! 

Mais ce festival du natif du Bronx n'aura pas suffit aux Nets, confrontés à des Celtics très remontés qui ont su faire la différence dans les dernières minutes.Menés 83-82 à 3 min 13 du buzzer, Boston a fait jouer sa défense pour figer les Nets et s'est arraché pour marquer ensuite neuf points d'affilée pour prendre l'avantage.

Le réveil d’Embiid

Jaylen Brown a ainsi enregistré 22 points et 10 rebonds et Jayson Tatum 16 points et 9 rebonds pour permettre aux Celtics de l'emporter et de rester invaincus à domicile depuis le début de la saison.Autre équipe imprenable chez elle, les 76ers de Philadelphie ont enchainé leur 8e succès au Wells Fargo Centers face aux Kings de Sacramento (97-91).

Le pivot camerounais, Joël Embiid, qui avait fait un match catastrophique (0 point et 11 tirs manqués) lundi face à Toronto, remporté par le champion en titre 101-96, avait incontestablement à coeur de se rattraper.  Mercredi, il a inscrit 33 points et 16 rebonds pour les Sixers, enregistrant son 10e double-double de la saison.

Disposant d'une courte avance (47-46) à la fin du deuxième quart temps, Philadelphie a su la faire fructifier pour conserver la tête jusqu'à la fin.

De leur côté, les Lakers ont sécurisé leur leadership dans la conférence ouest, en enchaînant leur neuvième victoire de rang, face aux Pélicans (114-110).Anthony Davis a su passer outre les sifflets qui ont accueilli son retour à la Nouvelle-Orléans, dont il avait fait les beaux jours pendant sept saisons avant de s'envoler cet été pour Los Angeles, après avoir demandé publiquement à être transféré.

Il a marqué pas moins de 41 points pour les Lakers.

Consultez nos dernières vidéos sport:

  1. Deux bateaux belges vont traverser l'Atlantique à la rame

    Deux bateaux belges vont traverser l'Atlanti­que à la rame

    L'Atlantic Challenge, une course en bateau à la rame de plus de 3.000 miles nautique (4.800 kilomètres) à travers l'Océan Atlantique, s'est élancée jeudi matin des îles Canaries, à San Sebastian de la Gomera, pour rejoindre les Caraïbes. La traversée, d'environ 40 jours pour les plus rapides, se terminera à English Harbour sur l'île d'Antigua. Parmi les 35 partants, deux bateaux belges ont pris le départ donné jeudi individuellement à partir de 10h30 (11h30 belges): les frères gantois Damien et Bernard Van Durme, en double, et Carl Plasschaert, en solo.
  2. La chaleur de l'eau également un problème pour les triathlètes à Tokyo
    JO 2020

    La chaleur de l'eau également un problème pour les triathlè­tes à Tokyo

    Si le marathon, délocalisé à Sapporo, pourra bénéficier de conditions de température un rien plus clémentes pour la discipline aux prochains Jeux olympiques de Tokyo, le triathlon n'aura pas cette chance. Bien que leurs épreuves avoisinent également les deux heures d'effort, les meilleurs triathlètes de la planète seront confrontés à une chaleur omniprésente aux alentours de la baie de Tokyo, et ce même dans l'eau. "Le départ, avancé à 6h30 du matin, n'y changera pas grand chose", a observé Claire Michel lors du test-event organisé l'été dernier dans la capitale japonaise.