Plein écran
© BELGA

Les Yellow Tigers se qualifient pour les 8e de l’Euro de volley

Les Yellow Tigers, l'équipe nationale féminine de Belgique (CEV-7), se sont qualifiées pour les 8e de finale du championnat d'Europe féminin de volley après leur victoire 3 sets à 1 (25-13, 24-26, 25-20, 25-11) face au Portugal (CEV-16) dans leur 4e match de poule, mardi à Lodz, en Pologne. 

Les Belges sont assurées de terminer à un des quatre premières places du groupe B, donnant accès aux 8e de finales. Les Yellow Tigers avaient entamé leur Euro par deux victoires en trois sets, face à l'Ukraine (CEV-19) vendredi et la Slovénie (CEV-8) samedi. Les Yellow Tigers avaient connu la défaite lundi, s'inclinant en trois sets face à l'Italie (CEV-4), vice-championne du monde.

La Belgique jouera son dernier match de groupe mercredi (17h30) face à la Pologne (CEV-5).
La Belgique compte actuellement 9 points, tout comme l'Italie et la Pologne, qui ont un match de moins. L'Ukraine et le Portugal suivent avec 0 point. 

Les quatre premiers affronteront ensuite en match croisé les quatre premiers de la poule D (Espagne, Suisse, Allemagne, Slovaquie, Russie et Biélorussie) en 8es de finale le dimanche 1er septembre. Les 5es et 6es de chaque poule sont éliminés.

Les quarts de finale auront lieu le mercredi 4 septembre (2 en Turquie et 2 en Pologne). Les demi-finales le samedi 7 septembre et la finale le dimanche 8 septembre seront jouées à Ankara en Turquie.
Ce championnat d'Europe, qui rassemble désormais 24 équipes au lieu de 16, se déroule pour la première fois dans quatre pays, la Turquie, la Pologne, la Hongrie et la Slovaquie. Les Belges de Gert Vande Broeck n'avaient pu saisir une première occasion de décrocher un billet pour les Jeux Olympiques de Tokyo lors d'un tournoi de qualification au début du mois à Catane en Sicile. La Serbie et l'Italie avaient réussi à se qualifier.

Cinq tournois continentaux sont encore prévus au mois de janvier (du 6 au 12) pour tenter de décrocher le fameux sésame pour 2020. Seul le premier de chacun d'eux sera qualifié et pour l'Europe, des pays comme la Turquie, les Pays-Bas ou la Pologne partiront favoris.
Gert Vande Broeck estime qu'une qualification pour Tokyo n'est pas encore dans les cordes de sa jeune équipe (moyenne d'âge d'à peine un peu plus de 20 ans) et le sélectionneur national ambitionne surtout ensuite le maintien en Ligue des Nations.