Plein écran
© Photo News

Matthias Casse n°1 mondial en moins de 81 kg après son sacre parisien

Matthias Casse est au sommet du judo mondial. Après une année 2019 pleine, où il a remporté le titre européen à Minsk avant de la ponctuer par un sacre aux Masters, le natif de Mortsel a remporté le très prestigieux Grand Chelem de Paris dimanche dans la capitale française. 

Cette première médaille d'or dans un Grand Chelem permet au Belge de 22 ans de dépasser l'Israélien Sagi Muki et de trôner au sommet du classement de la fédération internationale de judo (IJF) dans sa catégorie des moins de 81 kg.

Dimanche au palais omnisports de Paris-Bercy, il a battu en finale l'Ouzbek Sharofiddin Boltaboev (IJF 13). La décision est tombée après 1:01 dans le golden score quand l'Ouzbek a écopé de sa 3e pénalité pour non combativité, synonyme d'élimination. Après une médaille d'argent à Abu Dhabi en 2018 et deux de bronze en 2019, à Düsseldorf puis à Bakou, Casse a donc confirmé son statut d'homme fort dans sa catégorie en s'adjugeant le tournoi parisien.“C'est ma première médaille d'or dans un Grand Chelem et en plus à Paris, la Mecque de tous les tournois", a déclaré Matthias Casse dimanche. "J'ai pu terminer 2019 avec l'or aux Masters et maintenant commencer 2020 avec l'or à Paris”.

Sagi Muki, qui restait sur des titres à Bakou et Ekaterinbourg en 2019, a dû se contenter de la 7e place dimanche. Il a glissé à la deuxième place mondiale, derrière Matthias Casse. Le Belge compte désormais 7.504 points, contre 7.489 à Sagi Muki, qui a battu Casse en finale du dernier championnat du monde fin août à Tokyo.

Plein écran
© Photo News