Plein écran
Nicolas Gilsoul (à gauche) et Thierry Neuville (à droite). © AFP

Neuville célèbre son titre de vice-champion du monde et le titre constructeur de Hyundai

L'annulation du Rallye d'Australie - en raison des incendies frappant la Nouvelle Galles du Sud dans le sud du pays - a figé les positions du championnats du monde WRC. Thierry Neuville, pour la cinquième fois, est vice-champion du monde. Le pilote germanophone et son co-pilote, Nicolas Gilsoul, ont célébré mardi aussi le premier titre des constructeurs de leur employeur, Hyundai que les deux hommes ont rejoint en 2014.

"Cela a été depuis le début une aventure très particulière pour nous et c'est un plaisir de pouvoir dire que nous sommes à présent une équipe championne du monde des rallyes FIA", a confié Thierry Neuville cité dans le communiqué de son constructeur. "Il y a eu tellement de bons moments tout au long de notre collaboration. Chaque victoire a été importante, mais plus que les résultats, l'important a été que l'équipe a tellement évolué ces six dernières saisons.”

Cette saison, Thierry Neuville a remporté le Rallye de Corse et celui d'Argentine pour terminer avec un troisième succès en Catalogne, le 27 octobre, synonyme, finalement, de dernier rallye de la saison.

Le nouveau champion du monde, Ott Tänak quitte Toyota et va rejoindre l'écurie Hyundaï la saison prochaine, et pour deux ans, avec Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul qui vont entamer eux une 7e saison avec Hyundai Motorsport. Les deux pilotes disputeront une saison complète. L'Espagnol Dani Sordo et le Français Sébastien Loeb se partageront une 3e voiture.

La saison 2020 débutera avec le Rallye de Monte-Carlo du 23 au 26 janvier pour s'achever au Japon (19-22 novembre) à l'issue de 14 manches WRC au programme.

  1. La fédération européenne d’e-sport s’installe à Bruxelles

    La fédération européenne d’e-sport s’installe à Bruxelles

    Le secteur de l'e-sport vient de choisir Bruxelles pour établir le siège de sa fédération européenne. Outre la dimension internationale de la ville, l'expérience des associations internationales, la santé du secteur audiovisuel local et un cadre juridique favorable aux associations ont motivé ce choix, qui sera entériné lors d'un congrès fondateur le 21 février prochain dans la capitale, a annoncé mercredi le cabinet du secrétaire d'Etat au Commerce extérieur et aux Relations européenne de la Région bruxelloise, Pascal Smet (one.brussels-sp.a).