Plein écran
© BELGA

Nina Derwael : “Être prête pour aller chercher l’or olympique”

Championne du monde, pour la deuxième fois de sa carrière, aux barres asymétriques, Nina Derwael va désormais concentrer tous ses efforts sur le prochain très grand objectif de sa carrière : les Jeux Olympiques de Tokyo.

Championne d’Europe en 2017 et en 2018, Championne du monde en 2018 et encore cette année, Nina Derwael s’est imposée comme la référence absolue aux barres asymétriques ces dernières années. Il ne manque d’ailleurs qu’un seul titre à son impressionnant palmarès : la consécration olympique. Et ce sera évidemment le prochain objectif de la jeune star de la gymnastique belge. “J’ai encore du temps avant de penser à ça. Je vais d’abord prendre du repos”, sourit-elle au micro de VTM.

Mais la Limbourgeoise ne cache pas que les Jeux Olympiques vont occuper ses pensées et ses entraînements dans les prochains mois. “Dès le début de l’année prochaine, je vais m’entraîner, m’entraîner et m’entraîner pour préparer l’exercice que je proposerai aux Jeux Olympiques de Tokyo. Et c’est comme ça que j’espère être prête pour aller chercher l’or olympique”, insiste encore Nina Derwael.

Plein écran
© BELGA

“Incroyable”

Une gymnaste qui fait la fierté de tout un pays, mais qui continue aussi d’épater. Comme le confirme le grand patron de la Fédération Néerlandophone de Gymnastique : “Cela fait plus de 20 ans que je suis actif dans le sport de haut niveau, et ce que fait Nina Derwael, c’est vraiment top. Incroyable”, souligne Lode Grossen dans une interview accordée à Sporza.

Lode Grossen qui pense même que Nina Derwael, cinquième du concours général lors de ces Mondiaux, pourrait aller chercher des médailles ailleurs qu’aux barres asymétriques. “Si elle améliore son saut et que ça ne se fait pas au détriment de ses qualités aux barres, alors elle peut très bien ramener une médaille dans un concours général mondial et ne pas se contenter d’une place d’honneur juste en dehors du podium, comme ces dernières années.” Les Jeux Olympiques de Tokyo pourraient très bien être ceux de la jeune Trudonnaire qui, à 19 ans, tire toute la gymnastique belge vers le haut.

Plein écran
© Photo News
  1. Les Belgian Cats joueront à Ostende leur tournoi de qualification pour les JO 2020

    Les Belgian Cats joueront à Ostende leur tournoi de qualifica­ti­on pour les JO 2020

    La FIBA (la Fédération internationale de basket) a annoncé vendredi que la Belgique était l'hôte de l'un des quatre tournois de qualification olympique de basket féminin en vue des Jeux Olympiques 2020 à Tokyo. Le Versluys Dôme d'Ostende verra donc les Belgian Cats tenter de décrocher leur ticket pour les Jeux Olympiques 2020 à Tokyo. Le tournoi est prévu du 6 au 9 février 2020 dans la ville côtière. Une qualification pour les Jeux serait une première pour le basket belge féminin.