Plein écran
Nina Derwael a conservé son titre mondial aux barres asymétriques, samedi, aux Mondiaux de Gymnastique de Stuttgart. © Photo News

Nina Derwael reste sur le toit du monde

GymnastiqueNina Derwael a conservé son titre mondial aux barres asymétriques, samedi, aux Mondiaux de Gymnastique de Stuttgart. Derwael, 19 ans, s’est imposée avec une note de 15.233. La Britannique Rebecca Downie a pris la deuxième place (15.000). L’Américaine Sunisa Lee a complété le podium (14.800).

Tenante du titre, Derwael se présentait avec les gâlons de favorite, conforté par sa première place en qualications avec une note de 15.141.

La finale commençait fort puisque c’est l’Américaine Simone Biles, quelques minutes après avoir égalé le record de médailles mondiales (23) avec son sacre au saut, qui ouvrait la danse. Elle signait une note de 14.700.

La Britannique Rebecca Downie s’emparait tout de suite après de la première place avec une note de 15.000

L’Américaine Sunisa Lee (14.800), l’Allemande Elisabeth Seitz (13.566), la Russe Angelina Melnikova (14.733), la Chinoise Liu Tingting (14.400) et la Russe Daria Spiridonova (14.633) ne parvenaient pas à améliorer la note de Downie. Dernière à concourir, Derwael a parfaitement maitrisé son exercice. Elle termine avec une note de 15.233, légèrement meilleure que celle obtenue à Doha (15.200) l’an passé.

Derwael ajoute ainsi une nouvelle ligne à son palmarès après son sacre mondial à Doha l’an passé et ses titres européens en 2017 à Cluj-Napoca et en 2018 à Glasgow.

Jeudi, la Trudonnaire avait pris la 5e place du concours général avec 56.033 points, son meilleur total absolu, elle qui fut 4e l’an dernier, mais avec une moins bonne note (55.699). Derwael est également qualifiée pour la finale au sol, dimanche. Samedi passé, la Sportive belge de l’année 2018 a contribué à la qualification aux Jeux Olympiques de la Belgique dans l’épreuve par équipes féminines. Les Belges ont pris la dixième place.

Plein écran
© AFP
Plein écran
© AFP
Plein écran
© BELGA
  1. Neuville célèbre son titre de vice-champion du monde et le titre constructeur de Hyundai

    Neuville célèbre son titre de vi­ce-champion du monde et le titre construc­teur de Hyundai

    L'annulation du Rallye d'Australie - en raison des incendies frappant la Nouvelle Galles du Sud dans le sud du pays - a figé les positions du championnats du monde WRC. Thierry Neuville, pour la cinquième fois, est vice-champion du monde. Le pilote germanophone et son co-pilote, Nicolas Gilsoul, ont célébré mardi aussi le premier titre des constructeurs de leur employeur, Hyundai que les deux hommes ont rejoint en 2014.