Plein écran
© BELGA

Quid du Mémorial Van Damme? “La participation des Américains et des Africains semble impossible”

Wilfried Meert, président du Mémorial Van Damme, est très optimiste quant aux chances de la tenue du prestigieux meeting d'athlétisme le 4 septembre au stade Roi Baudouin de Bruxelles. L'organisation espère même une 44e édition avec du public. Le plan du ministre flamand des Sports Ben Weyts autoriserait les événements sportifs de masse à partir du 1er septembre.

"Les choses n'ont jamais été annulées après le 31 août, et comme nous sommes prévus pour le 4 septembre, il me semble logique que nous soyons optimistes", déclare Wilfried Meert. "Dans l'état actuel des choses, je pense que le Mémorial va certainement se dérouler, mais nous ne savons pas sous quelle forme".

 Selon toute vraisemblance, les possibilités de voyages internationaux seront encore limitées en septembre. "La participation des Américains et des Africains me semble impossible", semble-t-il. "Je pense surtout aux athlètes européens, qui ont continué à bien s'entraîner, d'ailleurs, parce qu'ils ont longtemps espéré les championnats d'Europe". Entre-temps, les championnats d'Europe à Paris ont également été annulés.

Nombre limité de spectateurs?

L'organisation du Mémorial espère toujours un public dans le stade. "Nous prenons en compte deux scénarios : soit sans public, soit avec un nombre limité de spectateurs. Dans un stade de 50.000 places, vous pouvez accueillir 10.000 personnes espacées sans problème. Même s'il faut que ce soit sans public, nous sommes ouverts à cela. Les gens ont envie de voir du sport en direct à la télévision. Nous avons déjà vérifié si la VRT veut diffuser la réunion modifiée, et nous avons obtenu un oui retentissant".

Pour les téléspectateurs, mais aussi pour les athlètes belges, Wilfried Meert souhaite que la réunion ait lieu. "Si vous appelez Jacques Borlée ou Roger Lespagnard, ils disent la même chose : les athlètes continuent de s'entraîner, ils ne peuvent pas se permettre de rester immobiles. Il y a une grande demande de compétitions parmi nos compatriotes, et nous avons aussi quelque chose à offrir à notre pays. Si vous réunissez Nafi Thiam, Jonathan Sacoor, les Tornados, les Cheetahs et Bashir Abdi, vous pouvez déjà mettre sur pied un beau programme".