Tänak assure en Finlande, Neuville souffre

L'Estonien Ött Tänak (Toyota Yaris) --déjà vainqueur l'an dernier-- domine les débats lors du rallye de Finlande, samedi soir avant la dernière journée, devançant le Finlandais Esapekka Lappi (Citroën C3) qui a profité de la crevaison de son compatriote Jari-Matti Latvala, également sur Toyota.

Plein écran
Leader autoritaire du championnat, Ott Tänak est bien parti pour faire une bonne opération en tête du championnat du monde. © AFP

Tänak, actuel leader du championnat du monde, a été épargné par les aléas qui ont frappé Latvala (crevaison) et le Britannique Kris Meeke, le 3e homme de l'équipe japonaise, lequel a cassé sa suspension arrière en heurtant une pierre et a dû abandonner alors qu'il était 3e. Tänak a pris du champ en tête du rallye et compte désormais 16,4 secondes d'avance sur Lappi et 28,8 secondes sur Latvala.

Son équipier Latvala ne pouvait être que déçu: il a tapé, comme Meeke, une pierre et a crevé son pneu arrière gauche, perdant plus de dix secondes dans l'opération et du coup la tête de la course. Il s'est ensuite fait dépasser à la régulière par Lappi.  Toyota compte actuellement 44 points de retard sur Hyundai au championnat du monde des rallyes pour les constructeurs, et fait tout pour combler cet écart.

Quant à "Happy Lappi", il a remporté deux scratch dans l'après-midi devant les Toyota.  Celles-ci sont chez elles en Finlande où est installée l'écurie de rallye du constructeur japonais, elle-même dirigée par l'ex-champion finlandais Tommi Mäkinen, quatre fois champion du monde des rallyes. Les déboires de ses deux pilotes Meeke et Latvala ne l'ont certainement pas enchanté.

Le Français Sébastien Ogier (Citroën), sextuple champion du monde, a réussi une bonne opération.  Malade pendant la nuit de vendredi à samedi, il est toutefois parvenu à se maintenir dans le rythme de la course et pointait avant la dernière journée à la cinquième position à 53 secondes de Tänak, mais seulement à 2,6 petites secondes du 4e, le Norvégien Andreas Mikkelsen (Hyundai). Il garde surtout à distance Thierry Neuville (Hyundai i20 Coupe). 

Notre compatriote, actuellement troisième au championnat du monde derrière Tänak et Ogier, est en septième position samedi soir à près d'une minute et 20 secondes du leader et plus de 26 secondes d'Ogier. "Il peut encore y avoir des surprises" dimanche, a-t-il toutefois souligné.  Encore quatre spéciales doivent être disputées dimanche dont la dernière sera la "power stage" qui voit les 5 premiers marquer des points supplémentaires au championnat du monde.

  1. Nouvelle déception pour les Red Panthers, le maintien pas encore assuré

    Nouvelle déception pour les Red Panthers, le maintien pas encore assuré

    La Belgique (FIH-9) s'est inclinée 1-2 devant l'Irlande (FIH-8) dans son premier match de classement pour les places 5 à 8 du championnat d'Europe de hockey féminin, vendredi à Anvers. Grâce à ce succès, les vice-championnes du monde irlandaises ont assuré ainsi leur maintien au premier échelon du hockey européen. Les Belges devront remporter leur dernier match dimanche contre la Biélorussie afin d'éviter une éventuelle relégation en Division B.