Plein écran
Marc Marquez à l’arrivée du GP du Japon © AP

Une nouvelle victoire pour Marquez, le titre constructeurs pour Honda

Marc Marquez, déjà couronné champion du monde MotoGP pour la saison 2019, a remporté dimanche le Grand Prix du Japon, devançant le Français Fabio Quartararo sur le circuit de Motegi, théâtre de la 16e des 19 manches du championnat. La 3e place sur le podium est revenue à l’Italien Andrea Dovizioso (Ducati), qui conforte sa 2e place au classement provisoire du championnat du monde, alors qu’il reste encore trois épreuves à courir.

Parti en pole position, Marquez, déjà 6 fois champion du monde en MotoGP à 26 ans, a fait une course en solitaire et remporté sa 53e victoire en MotoGP, égalant ainsi le total de Mike Doohan, le légendaire pilote australien qui avait lui remporté 5 titres mondiaux en catégorie reine.

Grâce à la victoire de Marquez et à la 5e place du Britannique Cal Crutchlow, Honda s'est adjugé le titre constructeurs.

En Moto2, l'Italien Luca Marini, demi-frère de Valentino Rossi, a remporté sa deuxième victoire de suite. Le pilote Kalex a devancé le Suisse Thomas Lüthi (Kalex) et l'Espagnol Jorge Martin (KTM). Alex Marquez, qui est lui le jeune frère du sextuple champion du monde MotoGP Marc Marquez, a terminé 6e et reste en tête du championnat du monde alors qu'il reste trois épreuves à disputer.

En Moto3, un autre Italien s'est imposé avec Lorenzo Dalla Porta. Au guidon de sa Honda, il a devancé les pilotes KTM Albert Arenas (Esp) et Celestino Vietti (Ita). C'est la 2e victoire de la saison pour l'Italien, qui compte désormais 47 points d'avance sur l'Espagnol Canet et 68 sur l'Italien Arbolino.

  1. Neuville célèbre son titre de vice-champion du monde et le titre constructeur de Hyundai

    Neuville célèbre son titre de vi­ce-champion du monde et le titre construc­teur de Hyundai

    L'annulation du Rallye d'Australie - en raison des incendies frappant la Nouvelle Galles du Sud dans le sud du pays - a figé les positions du championnats du monde WRC. Thierry Neuville, pour la cinquième fois, est vice-champion du monde. Le pilote germanophone et son co-pilote, Nicolas Gilsoul, ont célébré mardi aussi le premier titre des constructeurs de leur employeur, Hyundai que les deux hommes ont rejoint en 2014.