Image d'illustration.
Plein écran
Image d'illustration. © Getty Images

Coiffeuses ou esthéticiennes, elles bravent l’interdit: “Parmi mes clientes, il y a des policières et des soignantes”

TémoignagesEnfreindre l’interdiction, non sans crainte d’être dénoncées, mais pour s’en sortir financièrement ou pour garder leur clientèle. Qu’elles soient coiffeuse ou esthéticiennes, nos intervenantes qui exercent un métier de contact ont toutes pris la décision de braver l’interdit en proposant leurs services à domicile. “Je travaille dans la peur, mais c’est ma réponse à cette injustice.” 

  1. Ces erreurs beauté du premier confinement à ne plus commettre: “N’arrachez surtout pas votre vernis permanent”

    Ces erreurs beauté du premier confine­ment à ne plus commettre: “N’arrachez surtout pas votre vernis permanent”

    Plus jamais ça. Des coupes impossibles à rattraper, des ongles abîmés, des colorations ratées... Le premier confinement de mars a eu droit à son lot de catastrophes, laissant les professionnels de la beauté pantois. Des années de soins et d’entretiens gâchées en quelques semaines. Déposez votre paire de ciseaux immédiatement. Deux spécialistes vous livrent leurs conseils afin de ne pas reproduire ces erreurs du passé.
  2. Voici le montant que les jeunes peuvent épargner en restant habiter plus longtemps chez leurs parents
    Guide-epargne.be

    Voici le montant que les jeunes peuvent épargner en restant habiter plus longtemps chez leurs parents

    Les prix des habitations continuent d’augmenter. Ainsi, les jeunes éprouvent plus de difficultés à acquérir leur propre bien immobilier. Par conséquent, ils quittent le nid parental plus tard. Toutefois, ces quelques années supplémentaires dans le nid parental leur permettront souvent de concrétiser plus facilement leur rêve immobilier. Ci-dessous, Guide-epargne.be vous fournit des explications à ce sujet.