Image d'illustration.
Plein écran
Image d'illustration. © Getty Images

Les magasins de coiffure pris d’assaut: “On ressent un véritable mal-être chez certaines clientes”

Les racines blanches poussent et se font de plus en plus visibles. Cheveux ébouriffés, sourcils fouillis et manucures approximatives. L’interdiction aux métiers de contact d’exercer se fait ressentir. Chacun tente alors de trouver une solution pour ne pas fuir son reflet dans la glace. Beaucoup prennent d’assaut les boutiques de cosmétiques professionnels. “Nous connaissons un véritable boom depuis la fin du mois novembre, moment où les salons ont été priés de fermer leurs portes”, affirme notamment Mélanie, du magasin Pro-Duo à Wavre.  

  1. Deux tatoueurs manifestent pour la reprise de leurs activités: “On a les mesures d’hygiène les plus strictes”

    Deux tatoueurs manifes­tent pour la reprise de leurs activités: “On a les mesures d’hygiène les plus strictes”

    Le Comité de concertation de ce vendredi 5 février devrait statuer sur l’ouverture, ou non, des métiers de contacts dès le 13 février. La situation n’a que trop duré pour certains des acteurs du milieu, comme Natacha, une tatoueuse basée à Wanze, et son frère, qui, depuis ce lundi matin, manifestent devant leur salon pour la reprise rapide des activités des métiers de contact.
  1. Un avion presque coupé en deux après une collision en vol
    Play

    Un avion presque coupé en deux après une collision en vol

    10:42
  2. La police arrête un homme assis sur la banquette arrière de sa Tesla alors que celle-ci roule sans conducteur sur l’autoroute
    Play

    La police arrête un homme assis sur la banquette arrière de sa Tesla alors que celle-ci roule sans conducteur sur l’autoroute

    8:36