1. Couvre-feu, commerces, sport, enseignement: ce qu’il faut savoir sur le “reconfinement partiel” en Wallonie

    Cou­vre-feu, commerces, sport, enseigne­ment: ce qu’il faut savoir sur le “reconfine­ment partiel” en Wallonie

    Après l'annonce des nouvelles mesures restrictives instaurées par le Comité de concertation, les autorités wallonnes ont décidé de “prendre des mesures complémentaires fortes”. Elio Di Rupo évoque “un reconfinement partiel” en Wallonie. Le couvre-feu est élargi de 22 heures à 6 heures du matin à partir de ce samedi 24 octobre. Il est en outre décidé de n’autoriser de faire ses courses qu’à deux. Le gouvernement wallon appelle également les infirmiers et étudiants en médecine à “renforcer les équipes qui sont au front” dans les établissements de soins. Les compétitions et entraînements sportifs amateurs sont autorisés uniquement pour les moins de 12 ans en Fédération Wallonie-Bruxelles. Tous les cours en présentiel sont suspendus jusqu’au 19/11 dans l’enseignement supérieur en Fédération Wallonie- Bruxelles.
  2. Il décharge des vivres pour des démunis et doit payer 116 euros d’amende

    Il décharge des vivres pour des démunis et doit payer 116 euros d’amende

    Yves Losseau est un ancien avocat d’Anderlues. Aujourd’hui retraité, il vit depuis quatre ans en Côte d’Ivoire où il participe à des projets humanitaires. Suite à la crise du coronavirus, cet homme de loi est de retour temporairement dans la région carolorégienne. Il y distribue régulièrement des repas aux plus démunis. Le présentateur vedette du Journal Télévisé (JT) de la RTBF, François De Brigode, lui a notamment déjà prêté main forte.
  1. Des restrictions supplémentaires à celles du fédéral à Ham-sur-Heure/Nalinnes

    Des restricti­ons supplémen­tai­res à celles du fédéral à Ham-sur-Heure/Nalinnes

    Après s’être réuni virtuellement jeudi soir, le Comité de Concertation a annoncé des nouvelles mesures pour lutter contre la propagation du coronavirus. Le sport, la culture et la jeunesse sont touchés par de nouvelles restrictions qui sont jugées insuffisantes par la grande majorité des scientifiques. Elles sont d’application dès ce vendredi et jusqu’au 19 novembre moyennant une évaluation intermédiaire après deux semaines.
  2. Le Centre de crise national appelle au don de plasma pour la Croix-Rouge

    Le Centre de crise national appelle au don de plasma pour la Croix-Rou­ge

    La Croix-Rouge de Belgique est à la recherche de donateurs de plasma, a rappelé vendredi le porte-parole interfédéral Yves Van Laethem lors du point presse du Centre de crise. Outre les critères habituels pour pouvoir faire un tel don, les personnes recherchées doivent aussi être guéries du Covid-19. Le plasma collecté sert à deux études belges visant à établir "si les anti-corps développés par les personnes guéries peuvent aider les patients sévèrement atteints en phase aiguë de la maladie".