Rassemblement à l'initiative d'Orlane Graindorge, le 3 avril 2021, à Liège, pour dire stop aux violences sexuelles et aux non-dits.
Plein écran
Rassemblement à l'initiative d'Orlane Graindorge, le 3 avril 2021, à Liège, pour dire stop aux violences sexuelles et aux non-dits. © BELGA

114 victimes de violences sexuelles ont reçu de l’aide à Liège en 2020

En trois ans, le Centre de prise en charge des violences sexuelles (CPVS) a permis d’aider 270 personnes victimes de violences sexuelles à Liège. Elles étaient 114 en 2020. C’est notamment la formation des inspecteurs de police qui a rendu cela possible.

  1. Votre âge influence-t-il la prime de votre assurance auto ?

    Votre âge influence-t-il la prime de votre assurance auto ?

    Il ressort des chiffres du Centre de Connaissance Sécurité Routière (2012) que plus d’un tiers de tous les accidents corporels sont causés par des conducteurs de la tranche d’âge comprise entre 18 et 31 ans. Cela est-il dû à une imprudence au volant ou à un manque d’expérience de la conduite ? De toute façon, l’expérience joue un rôle important. Quelle est alors l’influence de votre âge sur la prime de votre assurance auto ? Independer.be vous l’explique.
  2. Thomas et Katrien vivent dans un habitat groupé: « Une décision qu’on n'a jamais regrettée »
    Livios

    Thomas et Katrien vivent dans un habitat groupé: « Une décision qu’on n'a jamais regrettée »

    Il y a un peu plus de sept ans, quatre familles ont ainsi décidé d’unir leurs moyens pour acheter une maison passablement délabrée. L’idée était de la démolir pour reconstruire plusieurs habitations à sa place. Thomas et Katrien ont été le quatrième et dernier couple à rejoindre le projet. Une décision qu’ils n’ont jamais regrettée. Jettez un coup d’œil dans leur maison grâce au site de construction Livios.
  3. Orlane, qui a lancé une association d'aide aux victimes de viol, a été violemment agressée à son domicile: “Il m’a dit que l’ASBL n’avait pas intérêt à voir le jour”

    Orlane, qui a lancé une associati­on d'aide aux victimes de viol, a été violemment agressée à son domicile: “Il m’a dit que l’ASBL n’avait pas intérêt à voir le jour”

    Ce mardi, Orlane Graindorge, cette jeune Liégeoise victime de viol qui a lancé l’ASBL “Don’t cry, Talk” en février dernier, a été violemment agressée à son domicile. Pour lui faire peur et empêcher que son association voie le jour, ses quatre agresseurs lui ont tailladé le corps à coups de couteau à pain. “J’avais terriblement peur. J’ai vraiment cru qu’ils allaient me tuer.” Quarante points de suture ont été nécessaires pour refermer ses plaies. Les cicatrices, elle les gardera certainement à vie, mais Orlane reste forte.