185 militants d’Extinction Rebellion interpellés au salon de l’auto

Mise à jourDes militants du mouvement Extinction Rebellion ont mené des actions samedi dans plusieurs stands de marques automobiles lors du salon de l’auto à Bruxelles. La police a rapidement évacué les activistes. L’ensemble des activistes présents, soit 185 personnes, ont été interpellés, a confirmé la police.  

Peu après midi, des activistes d’Extinction Rebellion ont grimpé sur une plate-forme de l’entrée principale afin de remplacer la publicité automobile par une bannière d’Extinction Rebellion. “Stop CO2 emissions”, indiquait le message.

Plein écran
© BELGA

D’autres actions ont ensuite été organisées dans les palais de Brussels Expo. Entre 100 et 200 militants écologistes étaient mobilisés, l’organisation laissant la liberté à ceux-ci de mener différentes actions. Certains se sont notamment enchaînés au volant des voitures exposées et d’autres ont “tagué”. Chez Peugeot, quelques modèles ont également été aspergés de faux sang. Les stands de Volvo, Tesla et Land Rover ont également été perturbés. Au stand de Shell, vers 15 heures, un militant s’est recouvert de faux sang en criant “Shell kills” (“Shell tue”) devant les journalistes.

Plein écran
© AFP

Quelques activistes ont arpenté les allées “déguisés” en voiture avec le slogan: “Truth is: this is the non polluting car in this place” (“La vérité est que c’est la seule voiture non polluante ici”). D’autres ont crié des slogans ou ont distribué des flyers. 

Plein écran
© Marc Baert

De fausses amendes ont par ailleurs été placées sur les pare-brises des voitures stationnées au parking C. Après ces actions, les activistes se sont allongés sur le sol en se faisant passer pour morts lors d’un “die-in”. La police a systématiquement interpellé tous les militants.

Plein écran
© BELGA

Baptisée “Salon du Mensonge”, l’action du mouvement écologiste Extinction Rebellion vise à “dénoncer tous les mensonges de l’industrie automobile et rectifier la fausse image ‘verte’ que les constructeurs automobiles projettent”, explique l’organisation. “Ils ont déjà menti de manière flagrante sur l’impact écologique réel de leurs produits (“Dieselgate”) et continuent de mentir aujourd’hui (...) L’industrie automobile prétend chercher des solutions, mais tout en promouvant les “voitures à zéro émission”, elle fabrique et vend des SUV toujours plus lourds”, poursuit Extinction Rebellion.

La Febiac insiste sur les efforts entrepris par le secteur automobile

La Fédération belge de l’automobile et du cycle (Febiac) a déploré les actions menées samedi. “Les efforts du secteur automobile pour évoluer vers une mobilité à émissions faibles ou nulles n’ont jamais été aussi visibles, aussi tangibles et aussi accessibles aux consommateurs qu’au cours de l’actuel salon de l’auto”, a-t-elle fait valoir.

“Jamais par le passé, autant de véhicules hybrides et électriques n’ont été exposés et mis en vente dans le cadre du Salon de l’auto. Il s’agit là du résultat des investissements massifs et de l’innovation permanente poursuivie par le secteur automobile”, a également assuré la Febiac, selon qui le public montre un intérêt croissant pour ce type de véhicules.

D’après la Fédération, qui organise le Salon de l’auto, quelque 450.000 personnes ont arpenté les allées des palais du Heysel depuis l’ouverture. Ce samedi matin s’est ouvert l’avant-dernier jour du salon de l’Auto de Bruxelles. Il s’agit en général du jour le plus fréquenté.

Plein écran
© Marc Baert
Plein écran
BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK © BELGA
Plein écran
© BELGA