À Chaudfontaine, plusieurs dizaines de ménages cherchent encore un logement temporaire pour passer l’hiver.
Plein écran
À Chaudfontaine, plusieurs dizaines de ménages cherchent encore un logement temporaire pour passer l’hiver. © BELGA

30 logements temporaires pour les sinistrés installés à Chaudfontaine

InondationsUn peu plus de trois mois après les inondations, 95 ménages sinistrés n’ont toujours pas pu être relogés à Chaudfontaine. Ils ont introduit des demandes auprès de la cellule inondations de la commune et 30 d’entre eux seront bientôt relogés dans des modules d’habitat temporaires installés à Vaux-sous-Chèvremont.

  1. Voilà pourquoi les avoirs sur les livrets d'épargne belges ont baissé jusqu’à 298,2 milliards d’euros
    Guide-epargne.be

    Voilà pourquoi les avoirs sur les livrets d'épargne belges ont baissé jusqu’à 298,2 milliards d’euros

    Après l’augmentation considérable des avoirs globaux sur les comptes d’épargne belges en 2020 et au début de cette année-ci, une baisse a été constatée durant 3 mois consécutifs. Au mois de septembre, le solde global a été réduit de 258 millions d’euros, pour atteindre le montant de 298,2 milliards d’euros. Plusieurs facteurs ont contribué à cette légère baisse. Ci-dessous, Guide-epargne.be vous explique la situation.
  2. Cette société fournit des logements préfabriqués en bois de nos Ardennes aux sinistrés
    Inondations

    Cette société fournit des logements préfabri­qués en bois de nos Ardennes aux sinistrés

    Pour répondre à la demande urgente des communes en logements temporaires pour les personnes sinistrées lors des inondations de juillet 2021, la société mariembourgeoise Préfabois propose des maisons préfabriquées en bois. Locales, durables et aux critères énergétiques élevés, près d’une centaine d’habitations pourront être conçues à la demande et en l’espace de quelques semaines.
  3. Pneu déchiré, 20.000 euros perçus... Le bilan des contrôles routiers à Charleroi en novembre

    Pneu déchiré, 20.000 euros perçus... Le bilan des contrôles routiers à Charleroi en novembre

    Au début de chaque mois, la Zone de Police (ZP) de Charleroi publie son bilan des contrôles routiers effectués le mois précédent. Tous les 30 jours, elle détermine un nouveau thème qu’elle tient tout particulièrement à l’œil. En novembre, il s’agissait du respect des prescriptions techniques des véhicules, c'est-à-dire la vérification du bon fonctionnement ainsi que du bon état des organes de sécurité et de visibilité des véhicules.