Plein écran
© GalgosRecueBelgium

35 chiens sauvés d'une mort atroce

Trente-cinq lévriers espagnols ont été ramenés samedi matin en Belgique pour y être adoptés, a indiqué Patricia Colomberetto, la présidente et fondatrice de l'association "Galgos Rescue Belgium" (GRB).

Créée en 2010, l'association a pour but la sensibilisation des médias et de l'opinion publique autour de la cruauté et de l'injustice animales, et en particulier la problématique du galgo podenco. Elle insiste en outre sur l'importation et le placement de galgos/podencos en vue d'adoption, car la situation est grave en Espagne.

"La triste réalité, c'est que ces chiens sont maltraités lorsqu'ils ne sont pas performants", indique la responsable de l'association hannutoise.

Le lévrier espagnol, ou galgo, est l'une des races les plus persécutées. Ils sont utilisés pour chasser le lièvre. Chaque année, des milliers de galgos sont sacrifiés après la saison de la chasse.

"Pour les Espagnols, le galgo n'est nullement un compagnon, c'est un outil de travail. Et quand on parle avec les anciens, certains nous citent cette vieille croyance qui veut qu'au plus un galgo aura été maltraité, au plus atroce aura été sa mort, meilleur sera celui qui lui succédera."

Samedi, trente-cinq d'entre eux ont été ramenés à Petit-Hallet (Hannut, en province de Liège) où ils ont été adoptés par des familles venues de Belgique, des Pays-Bas et d'Allemagne. Il s'agit du premier arrivage de l'année.

"On accueille des chiens tous les mois et demi. En près de cinq ans, plus de 400 chiens ont été adoptés via notre association", a indiqué Patricia Colomberetto.