Plein écran

43 emplois sont menacés chez Holcim Belgique

Le cimentier Holcim Belgique a annoncé lundi aux syndicats son intention de fermer son unité de broyage de ciment de Haccourt (Oupeye, province de Liège). L'unité emploie actuellement 43 personnes. "Ce projet s'inscrit dans le cadre d'une réorganisation de l'outil industriel pour faire face à la détérioration des conditions du marché et à la surcapacité de broyage de Holcim en Belgique", souligne Holcim dans un communiqué.

"Holcim Belgique, dont la clientèle dépasse les frontières belges, doit faire face à une concurrence accrue dans un marché déjà tendu et qui présente une surcapacité de broyage. En outre, Holcim est également confrontée à la concurrence des pays limitrophes qui importent leurs produits en Belgique", explique Holcim. "Si le projet de fermeture devait se confirmer, la direction de Holcim Belgique souhaite entamer au plus vite les discussions avec les représentants du personnel pour atténuer les effets de cette intention de licenciement collectif", ajoute encore le cimentier.

  1. Oubliez la délivrance du 5 avril: les mesures prolongées au-delà des vacances de Pâques

    Oubliez la délivrance du 5 avril: les mesures prolongées au-delà des vacances de Pâques

    Si vous espériez encore naïvement un retour à la vie normale le week-end prochain, trêve d’espérances: il est plus qu’évident que le Conseil national de Sécurité rallongera aujourd’hui les mesures de confinement d’au moins deux semaines, soit jusqu’à la fin des vacances de Pâques. Selon le virologue Steven Van Gucht, qui fait partie du conseil scientifique qui conseille le gouvernement, il ne faut même pas se faire d’illusions sur le reste du mois d’avril non plus.