Plein écran
Illustration © thinkstock

60 perroquets protégés saisis dans une animalerie

WesterloSoixante-quatre perroquets ont été saisis mardi lors d'un contrôle dans une animalerie de Westerlo. Le gérant du magasin n'était pas en mesure de prouver qu'il avait acquis légalement ces animaux protégés, a fait savoir mercredi le SPF Santé publique. Le magasin en question avait déjà commis plusieurs infractions à la législation CITES, qui encadre le commerce des animaux protégés, et à celle relative au bien-être animal. Le commerçant risque une amende de 50.000 euros et une peine de prison de cinq ans.

La CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction) est un traité international signé en 1973 qui interdit le commerce de certaines espèces menacées et encadre sévèrement celui d'autres.

Le contrôle de mardi a révélé que le commerçant en question ne respectait pas la convention, alors qu'il avait déjà reçu plusieurs sommations dans le passé de se conformer à la législation. Les inspecteurs ont dès lors procédé à la saisie de 64 perroquets protégés.

Ces oiseaux ont été transférés dans un centre d'accueil de Flandre occidentale, précise encore le SPF Santé publique.