8 ans de prison pour un pédophile récidiviste

Le tribunal correctionnel de Tongres a condamné jeudi à huit ans de prison ferme un habitant de Genk de 35 ans pour avoir violé trois années durant une fillette d'une dizaine d'années souffrant d'un léger handicap mental.

Après avoir purgé sa peine, le pédophile sera encore mis à disposition du gouvernement pour une période de dix ans. Il est en outre également déchu de ses droits pendant dix ans. Les faits se sont produits de 2003 à 2006 à Genk dans l'habitation de la maman de la victime. La maman, qui était la compagne du prévenu, séjournait alors pour son travail au Kosovo.

L'enquête a déterminé que l'homme abusait de sa belle-fille pour se venger de sa compagne. L'individu avait vu sur une webcam que la maman embrassait un autre homme durant son séjour au Kosovo. Il devra payer aux parents de la petite fille une indemnisation morale de 3.000 euros. Ce montant sera placé sur le compte de l'enfant à sa majorité. L'homme devra également indemniser la maman de 500 euros supplémentaires.

Le juge a désigné un expert qui devra déterminer si la victime a conservé des séquelles de ces viols. Il n'a pas été question de sursis car l'homme avait déjà été condamné en 2005 à un an de prison pour des faits similaires.
(belga)

  1. Un dealer belge risque l’exécution en Thaïlande: “Ici, il aurait à peine eu une amende”

    Un dealer belge risque l’exécution en Thaïlande: “Ici, il aurait à peine eu une amende”

    Danny V.D.V., un Belge de 57 ans, risque une lourde peine d’emprisonnement voire même la peine de mort pour avoir dealé de la cocaïne en Thaïlande, où il est installé depuis longtemps. La famille et les amis du Belge s’inquiètent: “Une exécution? Allez, franchement! Ici, un dealer reçoit une amende, ou peut-être un bracelet électronique, quand même pas une injection létale!”.