La conférence se tiendra ce jeudi soir sur le campus du Solbosch de l'ULB.
Plein écran
La conférence se tiendra ce jeudi soir sur le campus du Solbosch de l'ULB. © Photonews

À l’ULB, des étudiants sont loin d’être “Charlie”

Mise à jourUn débat sur la liberté d’expression est organisé ce jeudi à l’ULB en présence de deux membres du journal satirique “Charlie Hebdo.” Et cela ne plaît manifestement pas à tout le monde.

  1. Bart De Wever fait aussi de la question de l'avortement un point de rupture

    Bart De Wever fait aussi de la question de l'avorte­ment un point de rupture

    Après le CD&V, la N-VA estime également que la loi avortement constitue un point de rupture dans le processus de formation d'un gouvernement fédéral. Les deux partis sont opposés à la proposition des libéraux, socialistes, des verts et du PTB d'assouplir la loi. "Je peux vous dire que si des partis donnent le feu vert à une loi que je trouve scandaleuse, ce sera compliqué de faire comme si de rien n'était avec eux le lendemain", a déclaré Bart de Wever samedi au micro de la VRT.
  2. La Flandre déterre de vieilles résolutions et relance ses revendications en faveur d’une plus large autonomie

    La Flandre déterre de vieilles résoluti­ons et relance ses revendica­ti­ons en faveur d’une plus large autonomie

    La présidente du Parlement flamand Liesbeth Homans (N-VA) plaide samedi pour que l'on redonne vie à des résolutions, vieilles de plus de vingt ans, qui prônent une plus large autonomie pour la Flandre. C'est ce qu'elle a confié dans une interview réalisée à l'occasion de la fête de la Communauté flamande. Selon l'élue, la crise du coronavirus a montré que des ensembles de mesures plus cohérents et plus homogènes sont nécessaires.