Prison de Namur.
Plein écran
Prison de Namur. © BELGAONTHESPOT

À la prison de Namur, les employés n’ont pas droit au télétravail: “Le dialogue avec la direction est impossible”

Ce mercredi, un employé de la prison d’Andenne nous révélait que, malgré l’obligation de télétravailler quatre jours sur cinq, lui et ses collègues n’y avaient pas droit. Une information qui a interpellé l’un de nos lecteurs. Lui aussi travaille dans une prison, celle de Namur. Il dénonce le non-respect des mesures, aussi bien en matière de télétravail que de port du masque, et l’impossible dialogue avec la direction. Le SPF Justice réagit.

  1. Non-respect du télétravail et du port du masque à la prison d’Andenne: le greffe est en colère

    Non-res­pect du télétra­vail et du port du masque à la prison d’Andenne: le greffe est en colère

    Depuis ce samedi 20 novembre, et jusqu’au 12 décembre prochain, le télétravail est de nouveau obligatoire à hauteur de quatre jours par semaine. Mais cette nouvelle mesure, décidée lors du 22e Comité de concertation qui s’est tenu le 17 novembre, n’est pas respectée par tous les employeurs. À la prison d’Andenne, certains services n’y auraient pas droit, ou alors pas complètement.
  2. Flambée des prix de l'énergie: les solutions avancées pour soulager les ménages

    Flambée des prix de l'énergie: les solutions avancées pour soulager les ménages

    Dans un contexte de forte augmentation des prix de l’énergie, le débat sur la manière d’alléger la facture des ménages et des entreprises s’intensifie. Interpellé à ce sujet jeudi dernier à la Chambre, Alexander De Croo a plaidé pour des mesures temporaires et ciblées. Le Premier ministre ne se montre pas favorable à une diminution de la TVA de 21% à 6%. Une proposition qui divise la Vivaldi. Focus sur les diverses solutions avancées.
  3. Les enseignants de la HEPL sont à nouveau en grève: certains examens doivent être reportés

    Les enseig­nants de la HEPL sont à nouveau en grève: certains examens doivent être reportés

    Pour la deuxième fois cette année académique, les enseignants du département des Sciences de la Motricité à la Haute École de la Province de Liège sont ne grève, ce lundi 17 janvier. La direction a réagi. Elle regrette que le mouvement de grève ait été maintenu, alors que les étudiants se trouvent en pleine période d’examen. Elle assure que des aménagements vont être mis en place.