Plein écran
© BELGA

A peine déchargé de sa mission, Georges-Louis Bouchez se lâche sur Twitter

Aussitôt déchargé par le Roi Philippe de sa mission avec Joachim Coens, l'ex-informateur Georges-Louis Bouchez se montrait  intarissable vendredi soir sur Twitter.

Piqué au vif par certains journalistes qui soulignaient sa fin de mission prématurée, il répliquait en énonçant notamment: “Quand il y a un chemin, inutile d'attendre avant de l'emprunter..." 

M. Bouchez s'amusait également d'un tweet demandant qui du chef de l'État ou du président du MR serait le plus rapide pour annoncer la suite des opérations. 

Entre-temps, certains médias indiquaient, bonne source à l'appui, que le ministre Koen Geens serait désigné préformateur. Le communiqué du Palais s'est finalement contenté d'indiquer que M. Geens prendrait "les initiatives nécessaires permettant la mise en place d'un gouvernement de plein exercice". Pas de titre, donc.

Après le communiqué du Palais, les tweets de Georges-Louis Bouchez continuaient de pleuvoir. Le président du MR voyait dans la mission donnée à Koen Geens non celle d'un informateur mais d'un "préformateur sans le dire...", le bouillant chef de file libéral estimant que "le CD&V doit régler son dilemme".

  1. Oubliez la délivrance du 5 avril: les mesures prolongées au-delà des vacances de Pâques

    Oubliez la délivrance du 5 avril: les mesures prolongées au-delà des vacances de Pâques

    Si vous espériez encore naïvement un retour à la vie normale le week-end prochain, trêve d’espérances: il est plus qu’évident que le Conseil national de Sécurité rallongera aujourd’hui les mesures de confinement d’au moins deux semaines, soit jusqu’à la fin des vacances de Pâques. Selon le virologue Steven Van Gucht, qui fait partie du conseil scientifique qui conseille le gouvernement, il ne faut même pas se faire d’illusions sur le reste du mois d’avril non plus.