A l'origine de cette saga, une plainte déposée par l'ex-ministre de la Justice Laurette Onkelinx, il y a plus de trois ans.
Plein écran
A l'origine de cette saga, une plainte déposée par l'ex-ministre de la Justice Laurette Onkelinx, il y a plus de trois ans.

Accalmie à l'Exécutif musulman

Le parquet de Bruxelles a requis le 9 novembre dernier un non lieu pour les anciens responsables de l'Exécutif musulman inculpés, annonce Le Soir mardi.

Seule exception: le parquet souhaite poursuivre Benjelloul Kissi, ancien vice-président de l'EMB, pour un détournement de 1.000 euros au préjudice de l'ancienne asbl de gestion de son institution. Mais il requiert aussi d'abandonner tous les autres chefs d'inculpation à son encontre.

A l'origine de cette saga, une plainte déposée par l'ex-ministre de la Justice Laurette Onkelinx, il y a plus de trois ans, à la suite de soupçons de détournements par d'anciens dirigeants de l'Exécutif.

Une instruction fait état d'irrégularités comptables comme de fausses factures. Quatre personnes sont inculpées.

Aujourd'hui, pour la première fois, l'avis du parquet "met un bémol" aux accusations. La chambre du conseil doit maintenant se décider de renvoyer ou non les inculpés devant les tribunaux. (belga/chds)