Plein écran
© BELGA

Accident mortel à Hoves: les blessés sont hors de danger

Les trois personnes blessées grièvement dans un accident à Hoves, qui s'est produit dimanche matin et a fait deux morts, se trouvent hors de danger, indique lundi le parquet de Mons-Tournai. L'état de deux victimes reste toutefois grave.

Un accident de la circulation impliquant une camionnette transportant 11 personnes âgées de 18 à 25 ans s'est produit dimanche vers 03h15 à Hoves, dans l'entité de Silly. Deux personnes sont décédées sur place. Le parquet a précisé lundi que ces deux victimes étaient assises sur les genoux des passagers à l'arrière du véhicule, qui ne comptait que cinq places.

L'accident a fait trois blessés graves qui étaient hors de danger lundi, selon le parquet. Les blessures restent très sévères pour deux de ces passagers, le conducteur et le passager avant.

Plein écran
© BELGA

Le parquet a également signalé que les personnes impliquées dans l'accident venaient d'une festivité à Soignies où une bagarre avait eu lieu. Aucun commentaire n'a, pour l'heure, été apporté sur le sujet par le parquet, qui a précisé que les auditions des passagers de la camionnette sont en cours.

La vitesse excessive était mentionnée dimanche comme étant à l'origine de l'accident. Le parquet a indiqué lundi qu'un expert a été envoyé sur les lieux. Son rapport est attendu pour préciser les causes réelles de l'accident. Les résultats du test d'alcoolémie-drogue sur le conducteur sont également toujours attendus.

Plein écran
© BELGA
  1. La rançon du kidnapping de l’enfant enlevé à Genk devait-elle servir à financer le terrorisme?
    Play

    La rançon du kidnapping de l’enfant enlevé à Genk de­vait-el­le servir à financer le terrorisme?

    Un garçon de 13 ans enlevé chez lui par un groupe d’hommes lourdement armés et masqués dans la nuit du lundi 20 au mardi 21 avril a été libéré cette nuit, après des négociations opérées pendant des semaines entre la famille et les ravisseurs, qui exigeaient une importante rançon (5 millions d’euros selon certains médias). Il apparaît désormais, selon plusieurs médias, que les ravisseurs sont en réalité tous liés à la mouvance salafiste et djihadiste. Il ne s’agit donc peut-être pas d’un simple règlement de comptes lié à la drogue.
  2. Les Belges ont franchi la frontière et la règle sans hésiter: direction les terrasses des Pays-Bas
    Play

    Les Belges ont franchi la frontière et la règle sans hésiter: direction les terrasses des Pays-Bas

    Beaucoup de Belges ont franchi la frontière avec les Pays-Bas lundi pour faire des achats ou aller dans un café ou un restaurant. Les établissements horeca ont pu rouvrir ce 1er juin. "Il y avait du monde mais la distance a été garantie", a souligné le bourgmestre de Hulst (Zélande), Jan-Frans Mulder. Sur HLN, on lit de nombreux témoignages de Belges qui ont fait fi des règles: “Je ne sais pas si c’est autorisé, mais c’est un plaisir”, ont commenté les contrevenants.