Accueil glacial pour Sophie Wilmès dans un hôpital bruxellois

Mise à jourSophie Wilmès s'est rendue dans deux hôpitaux bruxellois ce samedi afin de rendre hommage au travail du personnel soignant depuis le début de la pandémie de coronavirus. À l’hôpital Saint-Pierre, l’accueil de la Première ministre fut on ne peut plus glacial.

Comme on peut le constater sur ces images, le personnel soignant du CHU Saint-Pierre de Bruxelles a littéralement tourné le dos au convoi ministériel avant de s’applaudir une fois les voitures passées. Selon la CGSP, une centaine d’infirmiers, médecins, aides logistiques, personnel de nettoyage, administratifs, pompiers... ont pris part à cette action symbolique.

Le personnel protestait notamment contre l'action de Sophie Wilmès en tant que ministre du Budget au sein du gouvernement suédois. Et notamment les coupes budgétaires dans le domaine des soins de santé décidées par la libérale à l’époque. En outre, le secteur a très mal accueilli les arrêtés royaux prévoyant une réquisition de personnel en cas de besoin. Les infirmiers estiment avoir fourni assez d’efforts et s’être montrés suffisamment disponibles tout au long de la crise sanitaire. Le personnel des soins de santé réclame aussi, depuis plusieurs mois, une revalorisation de la profession.

Cet accueil tout sauf chaleureux n’a pas perturbé outre mesure Sophie Wilmès. “Il y a eu l’expression d’un malaise, d’un besoin de dialogue. Et il y a eu la rencontre, le dialogue de part et d’autre de la table. Je pense que c’est fondamental. Il faut pouvoir entendre quand ça ne va pas et pouvoir expliquer”, a-t-elle déclaré ensuite à RTL info.

Sophie Wilmès a rencontré quatre représentants du personnel durant une quarantaine de minutes. Il s'agissait de sa première visite dans un hôpital depuis le début de la crise sanitaire.

Le personnel soignant du CHU Saint-Pierre de Bruxelles a littéralement tourné le dos au convoi ministériel.
Plein écran
Le personnel soignant du CHU Saint-Pierre de Bruxelles a littéralement tourné le dos au convoi ministériel. © DR