Plein écran
© photo_news

Action de la CGSLB au siège du MR

La CGSLB mènera trois actions mardi matin qui cibleront l'Union des classes moyennes (UCM) à Liège, l'Union wallonne des entreprises (UWE) à Wavre et le siège du MR à Charleroi.

Lors des visites aux patrons (UCM et UWE), le syndicat libéral amènera, symboliquement, la table de la concertation sociale et invitera les représentants des patrons à s'y asseoir, précise la CGSLB.

MR
Au MR, les militants remettront une lettre destinée au Premier Ministre Charles Michel. Entre 50 et 150 militants sont attendus à chacune de ces actions. Le syndicat n'a toutefois pas lancé de mot d'ordre de grève auprès de ses affiliés.

Statuts des travailleurs
"En marge de son contrôle budgétaire, le gouvernement a décidé d'un certain nombre de mesures attaquant frontalement les statuts des travailleurs. Le lobbying réalisé par les organisations patronales porte ses fruits".

"Tapis rouge aux patrons"
"(Kris) Peeters (ministre de l'Emploi et de l'Economie, NDLR) déroule le tapis rouge aux patrons en leur ouvrant bien grandes les portes d'une flexibilité débridée. (...) Le catalogue des mesures budgétaires cumulé aux décisions radicales de Peeters en matière de 'travail faisable' fait faire un bond en arrière à la protection sociale dans notre pays", commente la CGSLB.

Transports publics perturbés
Les transports publics dans le sud du pays risquent d'être perturbés par ces actions. Le TEC Liège-Verviers a ainsi fait savoir qu'il n'excluait pas des retards et/ou des suppressions de services "en raison de la participation d'une partie du personnel à la manifestation interprofessionnelle organisée par la CGSLB".

Plus d'infos sur infotec.be.