Plein écran
Marc Verwilghen © Photo News

Affaire Dutroux: “Un réseau de pédophilie existe en Belgique”

La Dernière Heure rapporte les propos de Marc Verwilghen, président de la commission d’enquête sur l’affaire Dutroux. Selon lui, le pédophile le plus connu du pays est atteint d’une “maladie incurable” et est “incapable d’arrêter sa carrière criminelle”.

Marc Verwilgen soutient que l’enquête a été “bâclée” et que les magistrats, les enquêteurs, les journalistes n’ont pas été plus loin dans le démantèlement d’un réseau de pédophilie de peur que l’affaire ne leur échappe. “Le juge Langlois, qui menait l’enquête, s’est laissé influencer”, dit-il. Certains éléments comme des traces ADN et des cheveux présents dans la voiture de Dutroux n’ont jamais été analysés. 

Le “dossier Bis” a été classé. “C’est un scandale”, déclare le président. “Une des recommandations de la commission était justement d’investir davantage dans l’ADN, d’ouvrir une banque de données avec laquelle on aurait pu exploiter beaucoup plus de pistes. On aurait eu ainsi beaucoup plus de possibilités. On n’a pas voulu continuer jusqu’au bout. On ne saura jamais la vérité”.