Plein écran
Steve Bakelmans. © RV

Affaire Julie Van Espen: 5 ans de prison requis contre Steve Bakelmans dans le dossier du viol de son ex-compagne

Le ministère public a requis, mercredi, une peine de cinq ans de prison, assortie d’une mise à disposition de 15 ans du tribunal de l’application des peines (TAP) contre Steve Bakelmans. L’homme comparaissait devant la cour d’appel d’Anvers pour le viol de son ex-compagne. Il est également suspecté d’avoir assassiné l’étudiante anversoise de 23 ans Julie Van Espen, un dossier cependant distinct.

Son procès en appel pour le viol de son ex-compagne se déroule à huis clos, à la demande de la victime. “Etant donné la nature des faits et l’attention médiatique exceptionnelle dont fait l’objet cette affaire, il a été décidé qu’elle se déroulerait à huis clos. La sphère privée et la protection de la vie privée de la victime priment sur l’accès public”, a justifié la cour, qui s’était brièvement retirée pour étudier la question.

L’ex-compagne de Bakelmans n’est plus partie au procès, vu qu’elle n’a pas interjeté appel de la décision intervenue en première instance. Seul Steve Bakelmans, condamné à quatre ans de prison, avait fait appel contre sa peine.

L’avocate de la victime avait cependant introduit une requête en intervention volontaire, mais celle-ci a été rejetée.

Steve Bakelmans, 39 ans, avait été condamné en juin 2017 à quatre ans de prison en première instance. A l’époque, le tribunal n’avait pas ordonné son arrestation immédiate, considérant qu’il n’y avait pas d’indication qu’il tenterait d’échapper à sa peine.

Le trentenaire a ensuite interjeté appel, mais son dossier a tardé en raison du manque de personnel à la cour d’appel. C’est ainsi qu’il était libre lorsque, le 4 mai dernier, il a tenté de violer Julie Van Espen avant de la tuer et de jeter son corps dans le canal Albert à Anvers. 

Plein écran
Julie Van Espen. © BELGA