BELGA
Plein écran
© BELGA

Affaire Jürgen Conings: la Défense a déjà dépensé plus de 650.000 euros dans la traque du fugitif

L'armée est aussi directement impliquée dans la traque de Jürgen Conings depuis un mois et y a déjà consacré plus de 650.000 euros, rapporte Le Soir mercredi.

  1. Le projet de destruction du viaduc Herrmann-Debroux se concrétise un peu plus
    Mise à jour

    Le projet de destructi­on du viaduc Herrmann-De­broux se concrétise un peu plus

    Ce jeudi, le gouvernement bruxellois a donné son feu vert en deuxième lecture au “Plan d'Aménagement Directeur” (PAD) de la zone “Delta-Herrmann-Debroux”, le programme de réaménagement de ce site du sud-est de la capitale (communes d'Auderghem et de Watermael-Boitsfort). Après quelques adaptations à la suite de l'enquête publique de 2019, le projet est désormais envoyé au Conseil d'État.
  2. Boîtes de conserve de l'armée, filtre à eau et barres énergétiques: Jürgen Conings avait tout pour survivre pendant des semaines dans la nature

    Boîtes de conserve de l'armée, filtre à eau et barres énergéti­ques: Jürgen Conings avait tout pour survivre pendant des semaines dans la nature

    Tout indique que Jürgen Conings s’est préparé à une longue période de clandestinité dans la nature. Son sac à dos, qui a été retrouvé la semaine dernière, contenait non seulement des munitions et des médicaments, mais aussi suffisamment de nourriture pour survivre pendant plusieurs semaines. Des boîtes de conserve vides de nourriture militaire et des bouteilles d’eau enterrées ont également été trouvées près du sac à dos. Il semble donc presque certain que le soldat fugitif se cachait dans les bois denses de Dilsen-Stokkem depuis un moment. Personne ne sait s’il est encore là aujourd’hui.
  1. Un “sosie” allemand de Jürgen Conings sème le trouble aux Pays-Bas

    Un “sosie” allemand de Jürgen Conings sème le trouble aux Pays-Bas

    La police était sur le qui-vive la nuit dernière dans les environs d’un cimetière de la province néerlandaise de Groningen après des signalements indiquant que le militaire Jürgen Conings avait été repéré. La police a pris l’affaire très au sérieux. Finalement, il s’est avéré que ce n’était pas le fugitif, mais un “sosie” allemand. “Il avait clairement des similitudes avec Conings en termes d’apparence”, a déclaré un policier.
  2. Le récit poignant de Stéphanie, épouse du bourgmestre de Trooz, après les inondations qui ont ravagé la commune

    Le récit poignant de Stéphanie, épouse du bourgme­stre de Trooz, après les inondati­ons qui ont ravagé la commune

    Trooz a été l’une des communes les plus touchées par les premières intempéries. Des habitants ont témoigné de l’horreur des heures et jours passés coincés dans leur maison. À présent, intéressons-nous à la gestion de la crise de l’intérieur. Un lecteur a voulu mettre en lumière le courage de Stéphanie Gaspar, épouse du bourgmestre de Trooz, Fabien Beltran, durant cette crise. “Elle était sur le front dès le premier jour, alors qu’elle sort tout juste de lourdes opérations. Elle est restée disponible jour et nuit pour informer et rassurer les Trooziens gravement touchés par cette catastrophe”, nous écrit-il. Aujourd’hui, nous avons donc décidé de vous partager le récit de Stéphanie à propos des terribles événements qui ont bousculé l’est du pays.
  3. Des sans-papiers encore présents en nombre à la Zone neutre dédiée aux seuls grévistes

    Des sans-pa­piers encore présents en nombre à la Zone neutre dédiée aux seuls grévistes

    Environ 200 personnes étaient à nouveau présentes ce lundi matin devant l'espace aménagé en "Zone neutre" rue Melsens à Bruxelles, à proximité de l'église du Béguinage, l'un des trois sites où a pris place la grève de la faim de centaines de personnes sans-papiers. Elles sont encadrées par la police. Cet endroit est un lieu de dialogue réservé aux seuls grévistes de la faim, a martelé lundi la porte-parole de l'Office des Étrangers Dominique Ernould.