Affaire Schild en Vrienden: quelles conséquences pour la N-VA?

VideoMercredi dernier, un reportage de l'émission Pano de la VRT mettait en lumière la face cachée de "Schild en Vrienden", un mouvement conservateur de droite actif en Flandre. L'organisation se revendique métapolitique, identitaire, anti-immigration, séparatiste et milite pour un "meilleur avenir pour la Flandre". Ca, c'est pour le côté émergé de l'iceberg. Car derrière les caméras de télévision, certains de ses membres tiendraient un discours nettement moins politiquement correct et semblent même adhérer aux pires idéologies: glorification du nazisme, antisémitisme, racisme ordinaire, homophobie...

  1. La "honte" des éditorialistes face au "racisme débridé en Belgique"

    La "honte" des éditoria­lis­tes face au "racisme débridé en Belgique"

    "En 48 heures, la Belgique s'est réveillée en découvrant les propos racistes assumés et revendiqués par une partie (infime) de la population", observe dans l'édito de L'Avenir Philippe Lawson, en référence au coup de gueule de la présentatrice météo à la RTBF Cécile Djunga victime de racisme et aux révélations de la VRT sur les contenus racistes, sexistes, homophobes, antisémites et pro-nazis échangés au sein du groupe d'ultra-droite flamand Schild & Vrienden. "Les deux principales communautés du royaume sont secouées en même temps par des propos qui font honte", poursuit le directeur des rédactions des Editions de l'Avenir, qui, comme d'autres éditorialistes belges francophones, invite à miser entre autres sur "l'éducation pour lutter contre l'ignorance".
  1. Il nage dans un océan d'aiguilles de glace
    Play

    Il nage dans un océan d'aiguil­les de glace

    11:05
  2. Thomas Pesquet diffuse le nouveau titre de Coldplay dans l'espace
    Play

    Thomas Pesquet diffuse le nouveau titre de Coldplay dans l'espace

    7 mai